Beaujolais nouveaux

Beaujolais Nouveaux

Beaujolais Nouveaux

Les vins de Beaujolais Nouveaux, devrait-on en boire? C’est clair que oui!

Pourquoi? Parce qu’à la base, ce sont des vins de fête, des vins sur le fruit, fait pour boire là, sans attendre ou se prendre la tête. Par contre, ça ne veut pas dire qu’ils sont tous bons…

Les débuts

Commençons par le commencement. Qu’est-ce qu’un vin nouveau? Un vin nouveau, c’est un vin qui a été récolté, pressé puis qui a fermenté, le tout dans les semaines qui ont suivies les vendanges. Pour être en mesure d’être commercialisés et de pouvoir porter le nom de l’appellation dans le cas des Beaujolais, fait uniquement de gamay, une dérogation est nécessaire parce que mis sur les tablettes (et dans nos gosiers) avant la date du 15 décembre inscrite au cahier de charge et ce depuis 1951. Seuls les AOC Beaujolais et Beaujolais-Villages peuvent commercialiser des  « Beaujolais nouveaux », ce qui n’est pas le cas pour les crus du Beaujolais.

Pour faire les vins, les raisins à la main (obligatoire), sont mis en grappes entières en cuves qui seront fermées et saturées de CO2. Là les jus fermenteront avec ou sans ajouts de levures (on préfère sans) afin de transformer le sucré des raisins en alcool.

Dans le cas des vins nouveaux, le vin sera embouteillé rapidement, interrompant la vinification traditionnelle afin de permettre l’envoi des bouteilles partout où elles seront en demande, avant la date de mise en vente.

Après avoir permis l’élaboration et la commercialisation dès la fin de la vinification en 1951, ce n’est qu’en 1967 que le 3ème jeudi de novembre a été établi comme le grand jour.

Autrefois une grande fête, puis un événement de mise en marché de vins de piètre qualité a gros coups de marketing, là nous pouvons assister à un retour qualitatif des vins offerts, suivant la mouvance vers la production de vins de qualité dans le Beaujolais. L’an passé, c’est quand même plus de 25 millions de bouteilles de Beaujolais nouveaux qui ont été vendus!

Beaujolais nouveaux

Source: http://www.beaujolaisnouveau.fr

Les Beaujolais Nouveaux, aujourd’hui

Oui il y a encore des vins travaillés, saupoudrés d’additifs chimiques afin de faire sortir des cuves des produits commercialisables. Mais ce qui est bien avec le mouvement de retour à la qualité et l’authenticité des vins, supporté par des vignerons consciencieux de la nécessité de comprendre et prendre soin de ses terres et de ses vignes, c’est qu’on émerge de la masse avec de meilleurs produits. Il n’en fallait pas plus pour encourager les amateurs de vins frais et gouleyants pour boire du Beaujolais, nouveau ou pas, ce que nous sommes!

Bon, ce n’est pas ici que je vais parler du dogmatisme des « ayatollah du vin naturel » ni pourfendre les grands producteurs qui commercialisent les bouteilles à long cou. Je vais par contre vous inviter à choisir une bouteille de Beaujolais, de la boire pour le plaisir que le vin apporte afin qu’au final, vous puissiez vous étamper un sourire dans le visage!

Parmi la sélection de vins nouveaux mis disponible en SAQ ce matin, quelques-uns ont trouvé le chemin vers ma table. Voici mes impressions sur le premier ouvert et ne soyez pas inquiets, des commentaires apparaîtront sous peu ici ou sur le blogue pour les autres vins!

Trenel Beaujolais Nouveau 2017

Trenel Beaujolais Nouveau 2017

Trenel Beaujolais Nouveau 2017

Couleur rubis violacée. Arômes de baies, de fleurs, qui percent au milieu d’une impression particulière au début, comme si le vin avait eu un choc (pas facile être embouteillé aussi vite après la récolte!), mais l’aération lui apporte le plus grand bien. En bouche, les saveurs se comparent à la livraison d’un camion plein de fruits rouges. Pas complexe (ce n’est pas ce qu’on attend de ce type de vin de toute façon), mais la buvabilité et la concentration sont là. Du plaisir assuré! N’hésitez pas à lui brasser la cage avec un léger passage en carafe (5-10 minutes devraient suffire) pour dégourdir le vin et le laisser s’exprimer dès la première gorgée!

Offert en SAQ pour 16, 85$ (Code SAQ: 13171301)

Les vins de Trenel & Fils sont représentés au Québec par diVINe sélection: divineselection.ca

Damien Coquelet Vin Nouveau 2017

Damien Coquelet Vin Nouveau 2017

Damien Coquelet Gamay Vin de France Nouveau 2017

Rubis assez sombre. Arômes de baies épicées, d’herbes et d’épices. Le vin est fringuant et vif en bouche et c’est le fruit qui domine tout. Du plaisir, il en procure. Haute buvabilité et parmi les meilleurs vins primeurs bus à ce jour. Que c’est bon!

Offert en SAQ pour 19,65$ (Code SAQ : 12846901)

Les vins de Damien Coquelet sont représentés au Québec par La QV: laqv.ca

Laurence et Rémi Dufaitre Vin de France Nouveau 2017

Laurence et Rémi Dufaitre Vin de France Nouveau 2017

Laurence et Rémi Dufaitre Vin de France Nouveau 2017

Violacé moyennement opaque. Arômes de fruits frais, d’herbes et d’épices. Encore une fois, c’est le fruit qui domine en bouche avec un soupçon d’épice en finale. Parfait vin de soif qui ne demande qu’à voir un plateau de charcuteries et de fromages!

Offert en SAQ pour 19,95$ (Code SAQ : 13170261)

Les vins de Laurence et Rémi Dufaitre sont représentés au Québec par Oenopole: oenopole.ca

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *