Résumés de visites de vignobles et de vignerons que j’ai effectué

Notes on wineries visits and meeting of winemakers I did

Mes premières vendanges à Prince Edward County

Mes premières vendanges à Prince Edward County

Mes premières vendanges à Prince Edward County

Grange of Prince Edward

Le foyer de la grande salle chez Grange of Prince Edward

Le printemps se fait tout juste ressentir, alors pourquoi écrire sur ce que j’ai fait l’automne dernier? Pour préparer la présente saison!

Saison de camping bien sûr, Grand classique chez moi, une belle façon de découvrir une multitude d’endroits et de rencontrer des gens tout à fait fascinants. Mais c’est aussi le temps de planifier les visites de vignobles qui auront lieues tout au long de l’été jusqu’à la prochain période de vendanges.

J’aime le vin depuis un bon moment, je rencontre les gens qui les font et j’ai visité avec famille et amis plusieurs vignobles, mais jamais je n’avais participé à ce moment culminant de la saison, aux vendanges.

Après plusieurs essais auprès de vignobles de ma région, malheureusement infructueux puisque la pluie a joué les troubles fêtes à quelques reprises, c’est vers la région de Prince Edward County, situé au sud-est de l’Ontario, à 4 heures de route de la région Montréal, que nous avons décidé de terminer notre saison de camping au sein des vignes.

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery

Bon là aussi la pluie a changé nos plans, puisque nous devions aller récolter des fruits de gamay (le rêve!) chez Grange of Prince Edward. La pluie torrentielle n’a tout de même pas empêchée aux hôtes d’accueillir tous les volontaires qui s’étaient présentés sur place pour donner un coup de main.

Grange of Prince Edward Select wines

Grange of Prince Edward – Des vins de la gamme Select

L’humble et très sympathique Maggie, vigneronne avec sa mère, a pris le temps de diriger un atelier de dégustation de certains de leurs vins nouvellement disponible, tous de la gamme de produits « Select ». Du plus structuré Pinot Noir au juteux et festif vin de gamay (un vin que j’apprécie particulièrement chez Grange), puis du riesling juste assez vif et au chardonnay tout en fruit et rondeur.

Un repas généreux accompagné des vins qui nous ont été présentés à suivi cet atelier. Belle dose de réconfort!

Le mauvais temps ayant passé assez rapidement, nous sommes donc allés faire un tour dans les vignes et assister à la presse de fruits de riesling.

Grange of Prince Edward

Jus de riesling fraîchement pressé!

Goûter à du jus fraîchement pressé permet d’imaginer le résultat et ça ajoute à la compréhension de l’origine du vin, mais aussi montre ce avec quoi les vignerons travaillent comme produit source.

Les explications reçues montraient aussi tout le travail requis à la vigne, de l’entretien de celles-ci jusqu’au travail de protection des vignes l’hiver. Ce domaine, comme la majorité des vignobles de la région, font une sélection de branches des vignes qu’ils vont enfouir en rechaussant avec de la terre celles-ci pour les protéger du froid. Une tâche colossale! Mais cela en vaut le coup afin de préserver les vignes et faire du vin dans un climat froid…

Ce fut une belle journée, en bonne compagnie, mais nous n’avions toujours pas participé à l’activité qui nous a attiré dans la région… les vendanges!

Vue sur les vignes chez Grange of Prince Edward

Vue sur les vignes chez Grange of Prince Edward

Norman Hardie Winery

Un plan B a été mis de l’avant; le lendemain avait le lieu le « Harvest Experience » chez Norman Hardie, un autre de mes endroits préférés de la région de Prince Edward County. Et hop voilà où nous allions participer à une récolte pour la première fois!

Norman Hardie - Vignes de Pinot Noir

Norman Hardie – Vignes de Pinot Noir

C’est une image tout à fait bucolique de voir des vignes gorgées de grappes de raisins baignés par le chaud soleil de belles journées d’automne.

Comme s’en est l’habitude, tout respire le bon temps et la générosité ici. Déjà au petit matin, les préparatifs pour cette journée festive vont bon train. L’accueil chaleureux, café pour finir de s’ouvrir les yeux. D’un côté un porc entier grille sur des braises et de l’autre l’équipe est au four à pizza. Le sourire nous envahi tous, autant les enfants que nous sommes fébriles et nous savons qu’on aura du bon temps!

Les instructions viennent; nous ferons la récolte de raisins de pinot noir, un 2e passage dans les vignes puisque qu’une bonne partie des fruits a été récoltée plus tôt car déjà assez mûr. La trentaine de volontaires présent se mirent donc à la tâche de ramasser de belles grappes.

Peu habitué à ce type de tâche, cela n’entache pas du tout le plaisir que nous avons! Les enfants ne laissent pas leur place non plus et feront le travail demandé et ce avec joie!

Norman Hardie - Activité familiale

Nous avons du renfort!

Pause midi agrémentée de pizza (elles sont vraiment bonnes ici!) sous un soleil de plus en plus présent et chaleureux, nous avons tout ce qu’il faut pour continuer un moment à ramasser les fruits entre les nombreux rangs de vignes entourant le bâtiment principal.

Le but derrière le fait de vouloir participer à cette journée de vendange était bien de participer et non de demeurer passif, alors nous avons pu dire « mission accomplie »!

Norman Hardie - Fruits de la récolte

Ce qui a été vendangé ce jour là

La quantité des fruits vendangés pourra produire jusqu’à 150 caisses de vin! Ils devraient servir à élaborer le rosé de la maison qui devrait être disponible à l’été 2017. Bien hâte d’y goûter! Avoir le sentiment (et c’est cas) d’avoir participé, même à petite échelle à l’élaboration d’un vin donne le goût de s’en procurer quelques bouteilles.

Vint le repas où le porc rôti mentionné plus tôt pris une large part de ce qui était disponible et nous avons été plus que comblé. Il y avait bien sûr du vin de disponible et le gamay de Norman Hardie a accompagné ce moment bien satisfaisant!

Puisque nous étions sur place, prendre le temps de goûter aux produits en cours d’élaboration ainsi que nouvellement mis en marché allait de soi!

Goûter les vins chez Norman Hardie requiert une bonne attention, mais surtout de la prise de notes! Bien sûr garder le rythme est difficile, mais le faire pour le plaisir est avant la raison qui fait que nous étions sur place.

Comme toujours, la plupart des vins élaborés en version mono cépage viennent en double; un du County et l’autre de Niagara. Pinot noir, chardonnay, cabernet franc, puis vinrent les assemblages qui entrent dans l’élaboration de certaines cuvées de vin blanc, les cuvées spéciales (dont l’incroyable Cuvée des Amis ayant subi un élevage plus long – voir mon récent billet sur celui-ci ICI), un rosé et bien sûr le vin de gamay qui avait si bien accompagné le repas post-vendanges.

La fin d’un autre beau séjour à Prince Edward County

Satisfaits, repus et le sourire aux lèvres, c’est ainsi que s’est achevé un autre beau séjour dans cette belle région de Prince Edward County.

Nous y retournerons, pour les vendanges à l’automne prochain, mais aussi bien avant!

Prince Edward County

Merci encore belle région de Prince Edward County pour ces beaux moments!

Anne Malhere sommelière - Dans mon verre

Un sommelier ou passionné de vin près de chez moi: Anne Malhere

Un sommelier ou passionné de vin près de chez moi: Anne Malhere

Pourquoi cette série d’articles? Parce que je la trouve bien intéressante!

Le monde du vin est rempli de passionnés qui, par leurs intérêts multiples et leur personnalité unique, nous communiquent leur amour de cet élixir Ô combien intrigant et souvent même émouvant!

Ma vie d’amateur fut jusqu’à présent ponctuée de rencontres formidables. Plusieurs ont façonné ou influencé ma relation avec le vin. J’ai décidé de vous faire découvrir quelques personnes qui ont, à un moment où l’autre, contribué à l’épanouissement du passionnée du vin que je suis.

Mes questions et leurs intérêts du moment constituent la trame de fond de ces interviews.

La dernière sommelière rencontrée ? Anne Malhere.

Anne Malhere - Études du WSET

Source: Twitter Anne Malhere

Pourquoi avoir rencontré Anne ? Comme je suis Anne depuis un certain temps sur les réseaux sociaux, j’ai pu constater qu’elle a une rigueur et une détermination incroyable à approfondir ses connaissances sur le vin. Il ne suffit que de suivre ses fils Facebook et Instagram pour voir tout l’effort qu’elle met dans ses études du « Wine and Spirit Education Trust » (WSET) pour en être convaincu! J’apprécie aussi son engouement pour les vins nature qu’elle essaie de démocratiser entre autre en en offrant sur la carte de vins du restaurant où elle travaille.

Je l’ai rencontré à son lieu de travail actuel, la Brasserie Parisienne Le Pois Penché, situé dans l’ouest du centre-ville de Montréal.

Le vin…

Comme bien des gens qui sont présentement dans le monde du vin, elle n’a pas commencé sa carrière dans ce domaine. Préalablement à sa conversion en sommelière, Anne travaillait dans le monde des finances. Les circonstances ayant fait qu’elle due arrêter d’y travailler en 2010 et elle s’est par la suite tournée vers le vin qui prenait déjà une grande place dans ses intérêts. De découvrir un nouveau produit, de rencontrer divers acteurs du monde du vin jusqu’à planifier ses congés et vacances afin d’y intégrer le vin et ce qui l’entoure l’animait déjà.

Avec ses rencontres, ses études ses voyages qui l’on menée autour du monde littéralement et lui ont permis de goûter à tout ce qui se fait en terme de styles. C’est justement au contact de tous ces vins que son palais, ses goûts se sont développés. Les vins de petits producteurs, le plus souvent qu’autrement en bio, biodynamie et nature étaient ceux qui lui plaisait le plus. Puis cette rencontre-discussion avec Nicolas Joly, l’homme derrière les vins de la Coulée de Serrant, rencontre qui dura plus de deux heures, sous la neige, ça change une vision du monde du vin ça!

Suivirent les études afin d’obtenir un « master » en management de la vigne et du vin de l’OIV et de l’université de Montpellier, parcours qui l’a aussi mené à faire des voyages et des stages autour du monde. L’Europe, l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et même l’université de UC Davis aux États-Unis pour y suivre des classes en marketing du vin.

New York

Avec son conjoint de l’époque, l’opportunité se présenta de poursuivre leurs carrières aux États-Unis, à Milford en Pennsylvanie où elle fit connaissance de Chis Bates MV, chef et sommelier ainsi que propriétaire du vignoble Element Winery dans la région des Finger Lakes dans l’état de New York. Par la suite, elle a travaillé chez un caviste à New York où elle participera à la planification, la préparation puis à l’ouverture du caviste « Vintry Fine Wines » où un grand nombre de champagnes et vins de vignerons étaient offerts. À ce jour, cette boutique offre toujours entre 2500 et 3000 références! Anne y côtoya Mike Martin qui lui a du coup tout appris sur le Champagne!

Lors de son séjour à New York, riche en bars à vin, établissements qu’Anne a pu prendre le temps de visiter, dont le fameux Ten Bells, la Mecque pour les amateurs de vins nature, endroit qu’Anne a souvent fréquenté afin de continuer son exploration vinicole. De ces endroits et des rencontres qui s’y sont faites, des amitiés s’y sont créées, relations qui durent encore à ce jour.

Suite à son passage dans la région de New York, qu’y a duré environ 2 ans, Anne a complété le WSET 3 (et bientôt le 4) et fait une introduction au Court Master of Wine. Elle donnera aussi des classes sur le vin (cépages, régions et dégustation) et participera aux vendanges entre autre au Domaine Nicolas Rossignol.

Le Pois Penché

Le Pois Penché

Montréal

L’arrivée sur Montréal se fait en 2014 et elle travaillera en restauration, puis chez une agence de représentation en vin. Avec son ouverture d’esprit, elle entreprit de faire entrer des vins natures au sein de cette agence plutôt conventionnelle et c’est grâce à une rencontre qui en découla quelle a rencontré le chef Martin Juneau qui lui offrit un emploi chez son dernier né, le caviste Cul-Sec!

Anne passera du Cul-Sec au Pois Penché un peu plus tard. Résultat d’un travail assez colossal, elle réussit à changer l’approche vin de ce bistro français et changea la carte des vins au complet, passant d’une carte majoritairement composée de vins venant essentiellement de Bourgogne et de Champagne à plus de 300 références de toute origine! On y retrouve du vin nature, bien sûr, mais aussi des vins plus conventionnels et des vins de régions dites plus classiques, comme Bordeaux! Tous les vins sont bio

Je vous suggère fortement de consulter sa carte des vins pour vous donner soif! Remarquez aussi le lien avec la musique, un autre art qui l’habite. Chaque type de vin ou catégorie est coiffée d’une référence musicale, et j’aime beaucoup! Bel élan de créativité qui permet aussi de visualiser les types de vins offerts.

Arrivages au Pois Penché

Arrivages au Pois Penché (Source: Instagram)

Comme je vous ai bien introduit au parcours d’Anne, voici maintenant ses réponses aux questions qui constitueront le noyau de mes entrevues dans le cadre de cette série d’articles avec les sommeliers et passionnés que je rencontrerai :

Muscadet de Jo Landron.jpg

Muscadet de Jo Landron (Source: SAQ.com

La passion du vin se développe graduellement mais le passage d’amateur à passionné origine très souvent d’un coup de foudre. Quel est le vôtre?

« J’avais dix ans environ lorsque mon grand-père a déniché une bouteille d’un vin doré de la cave d’un proche parent. Ce vin, c’était un Yquem d’une centaine d’années ». Elle put y tremper les lèvres et sous la recommandation de son grand-père, elle prit le temps de créer le souvenir de son contact avec ce vin, souvenir qui est toujours frais à sa mémoire. Ainsi fut son initiation au vin!

Sans que ça ne s’arrête à ce moment unique là et bien que le vin état déjà présent dans sa vie, c’est une rencontre avec Jo Landron, vigneron de la Loire, lors du salon des vins de Paris qui lui a ravivé l’amour pour les vins de muscadet. Autrefois misérable, à présent électrique sous la main de vignerons talentueux, les vins issus de ce cépage, goûtés auprès de plusieurs autres producteurs, ont aussi rouvert ses yeux à l’existence de ces vins venant de la région natale! Elle avait suivi le conseil de Jo : « Ne quitte pas sans avoir goûté! »

Le vin allait à partir de ce moment changer ses priorités et la mener vers le monde du vin…

L’expression « confort food » évoque le plaisir que nous avons à déguster des plats qui garantissent le bonheur. Existe-t’il pour vous un « confort Wine »?

Le réconfort, il vient souvent des vins de sa région d’origine, la Loire. Les bulles, les vin faits de Pinot d’Aunis, de Chenin et lorsque ce dernier est élaboré en pétillant naturel, ou « petnat », c’est le summum!

I want to be stereotyped - Dans mon verre

Source: Instagram

Comment dissocier le vin du mot partage? Plusieurs d’entre nous, passionnés, ont eu la chance de déguster, en excellente compagnie, des vins d’exception et de vivre de surcroît un moment magique. Avez-vous en mémoire quelque souvenir d’un tel moment de bonheur?

Lors d’un passage dans un restaurant de type apportez votre vin à Rhode Island, une bouteille de I Want to be Stereotyped, un vin de Cabernet Franc ayant subi une macération carbonique (comme la plupart des vins du Beaujolais) fait dans la région de Long Island dans l’état de New York. Un vin renversant. « J’ai tout acheté les bouteilles de ce vin que j’ai trouvé! ». Un tatou est même né de son appréciation pour ce vin…

Ces vins d’exception, grands crus et vins de renommée, ont atteint dans les dernières années des prix stratosphériques! Auriez-vous quelque suggestion de vin pour un passionné au budget « modéré »?

La Loire! Avec ses vins issus de Chenin, de Cabernet Franc et que dire des bulles! Il faut faire l’essai du vin Le Verre des Poêtes fait par Émile Heredia du Domaine de Montrieux (dispo au Rouge Gorge ou en importation privée auprès de l’agence Planvin). En SAQ, il faut chercher les vins du Domaine de l’Ecu ou ceux de Jo Landron, de beaux Muscadets!

Étant un adepte de vin, il est hors question de me passer de vin lors d’un séjour en camping ou dans un chalet. Une suggestion pour les amoureux des grands espaces ?

Là encore, il faut du vin plus léger, fait en semi-carbonique pourquoi pas! Les Chenin, Pinot d’Aunis, et autres Gamay ont ici leur place. Il faut chercher les vins de Joe Swick (disponible auprès de l’agence Les Importations du Moine ou la cuvée Mon Cher faite de gamay de Noella Morantin (chez Planvin).

Le vin nous révèle un monde extraordinaire de découvertes, mais aussi de projets. Quel est celui qui vous anime présentement? 

« J’aime beaucoup la musique et avec un copain qui est batteur, j’aimerais organiser un événement qui mélangerait musique et vin (on peut facilement y voir le lien avec les catégories de vins de sa carte au Pois Penché!) et où on pourrait s’apercevoir qu’ils ont sur notre consommation et nos goûts!

Son site internet: annemalhere.com

Pour suivre Anne sur Twitter: ICI

Le lien vers un autre billet très intéressant sur Anne fait par Emmanuel Delmas

Aller aussi visiter Anne au Pois Penché!
De bien belles bulles, disponible au Pois Penché

De bien belles bulles, disponible au Pois Penché

Pearl Morissette

Pearl Morissette et ses vins vivants

Pearl Morissette et ses vins vivants

De la pluie, en janvier, mais quelle température de fou! Mais ce pourrait être pire, car il y a du réconfort à l’horizon. J’eu le privilège, lors de ce jour gris, d’aller rencontrer au vignoble, François Morissette. François, c’est l’homme derrière les vins de Pearl Morissette, véritable pionnier dans l’élaboration de vins vivants dans la région de Niagara.

Pearl Morissette - fûts alsacien

François utilise plusieurs types de »véhicules » pour l’élevage des vins, dont ces vieux fûts alsaciens.

À quelques reprises les vins de Pearl Morissette se sont retrouvés dans mon verre. Suivant ma passion, ce sont aussi les gens derrières les vins qui m’intéressent et que je veux rencontrer. Je sais très bien que suite à ces rencontres, les vins se goûtent mieux car ma compréhension de ceux-ci est approfondie et plus en lien avec la vision derrière leur élaboration.

Ayant croisé François au Raspipav, un salon sur les vins d’importation privée qui s’est tenu l’automne dernier à Montréal, je lui avais promis que j’irais le visiter. J’étais maintenant sur son terrain de jeux, au milieu de ses travaux et de ses expériences. Je voulais Pearl Morissette et ses vins vivants!

Visite sur place, avec le vigneron

À boire les paroles de François, sa vision s’anime; son désir de faire du bon vin tout en laissant aller cette soupe organique. Il utilise divers types de contenants pour l’élevage de ses vins, avec la ferme intention d’intervenir le moins possible et ainsi laisser le sol, les vignes, les vins s’exprimer.

Pearl Morissette - Cuve de béton en forme d'oeuf

Pearl Morissette – Cuve de béton en forme d’oeuf

Comprendre le climat, le sol, les vignes, puis les vins qui en sont tirés n’est pas une mince affaire. Les essais se succèdent puis, avec les repères identifiés au fil des millésimes, des balises sont misent en place afin de laisser sa créativité s’exprimer. La science a donc ici son utilité puisque c’est elle qui lui donne le matériel requis pour créer ces balises. Il arrive ainsi à produire des vins sains et vivants, sans ajouts de produits qui viendraient masquer l’originalité des vins.

Car il est clair que pour lui, toute intervention ou non-intervention faite sur un vin se fait à un prix, qu’il y a des conséquences sur le produit final. La matière première est transformée par ces décisions, ces manipulations. C’est donc pour cela que comprendre le résultat des interventions, aussi minimalistes soient-elles, devient capital lorsqu’appliquer sa vision sur les vins à venir comportes de tels enjeux… Il en donc un peu contre le principe du vin dit « nature » puisque ce terme ne veut rien dire et ne garantie pas que le fruit lui est sains avant le processus de vinification.

Son expérience acquise chez de grands vignerons de Bourgogne est utile ici. Ça lui permet de comprendre et maîtriser les cépages dits «classiques» avec lesquels il travaille tout en laissant aller sa créativité.

Être sous le charme des lieux, de l’homme et des vins!

Pour faire face à la demande, aux aléas des millésimes et de leurs effets sur la production, il complète ses récoltes par de l’achat de raisins auprès de producteurs de la région. François prend bien sûr le soin de toujours valider les méthodes de culture et  d’entretien des vignes et des fruits afin d’avoir accès à un produit qui cadre avec sa vision.

Tout au long de notre discussion, nous avons goûté nombre de vins des millésimes 2015 et 2016 toujours en élevage. Ces vins sont issus des fruits de ses parcelles de vignes et élaborés avec les raisins qu’il a acheté. Les échantillons furent tirés de cuves en acier inox, à la cuve de béton en forme d’œuf, puis sur divers types de barriques et même sur vieux fûts alsaciens ayant plus de 50 ans!

Pearl Morissette - vin orange

Leur vin orange!

Des vins de Riesling vinifiés secs tout à fait vibrants, rafraîchissant et incroyablement profonds (surtout la fameuse Cuvée Black Ball – voir l’histoire de ce vin et le système VQA ontarien). Des pinots noirs de grande classe, puis une autre cuvée issue du même cépage faite pour boire sur le fruit. Suivront des chardonnays de « texture » vraiment impressionnants, ayant la capacité de bien supporter l’élevage en barriques, des cabernets francs tout à fait délicieux et des gamays qui ont tout pour plaire à l’auteur de ses lignes. À ne pas oublier un vin orange, composé de chardonnay, pinot gris et de riesling avant fait plus de 3 mois de contact sur les peaux. Pour terminer, un vin de type « Solera » dont le fût est alimenté au fur et à mesure de surplus de vin ou de restants de barriques qui montre une complexité tout simplement déroutante. Ce dernier est une sorte d’étude que François fait en relation avec sa grande appréciation des vins de Xérès. À suivre, si jamais le vin est embouteillé un jour…

Que dire d’autre que l’amateur de vin en moi fut comblé!

J’ai déjà hâte à mon éventuel retour pour y revoir cet homme expressif, créatif et d’une amabilité plus qu’appréciée. Ce sera aussi l’occasion de prendre le temps de faire le tour de l’endroit où l’on peut voir divers animaux, contempler la beauté de l’endroit et savourer la tranquillité qui s’en dégage.

Bien hâte aussi au jour où je pourrai vous parler de son autre projet, un vignoble en Californie dans la région de Sonoma! Mais ça, ce sera dans un autre article / histoire. Afin de vous aider à patienter, vous pouvez commander certains de ces vins qui sont justement offerts dans le Courrier Vinicole présentement offert par la SAQ

Le site internet de Pearl Morissette : pearlmorissette.com

Ils sont représentés au Québec par La QV : laqv.ca

Bon, on boit qui maintenant?

Pearl Morissette

Hidden Bench

Visite chez Hidden Bench

Visite chez Hidden Bench

De retour d’un mandat professionnel dans la région de Niagara et ayant un peu de temps devant moi, pourquoi ne pas arrêter quelques instants dans un vignoble du coin en cette belle journée ensoleillée et chaude! Question de découvrir un producteur que je ne connais pas encore, j’envoie un message texte à un ami qui me revient avec cette suggestion; Hidden Bench !

Situé dans un coin tranquille de la région de Lincoln / Beamsville, l’endroit est charmeur, joli et bordé d’arbres fruitiers. Entouré de vignes de Pinot Noir, les bâtiments du vignoble, faits de bois et de pierres propagent encore ce sentiment chaleureux.

Hidden Bench

Le thème de l’accueil ne s’arrête pas là et malgré les petits travaux en cours (ce sera beau cet été!), la bonne humeur était aussi au rendez-vous. Petite discussion avec Mike pour un choix de type de dégustation et de vins (ayant décrit les types de vins que j’aime, les choix proposés firent mouches!) et hop, au boulot!

Domaine ayant plus de 50 hectares de terre, 42 en sont pourvus de vignes. Les premiers plants furent plantés en 1977, ce qui est assez tôt dans cette relativement jeune région viticole. Plusieurs variétés s’y retrouvent, des classiques Chardonnay et Pinot Noir (ce dernier compte pour 50% du vin produit ici), du Riesling qui donne de bons résultats dans cette région jusqu’aux cépages bordelais plus classique, incluant le Malbec, dont Hidden Bench est le plus grand producteur d’Ontario.

Hidden Bench Pinot Noir

Vignes de Pinot Noir

Les vins maintenant? Voici mes notes sur les vins dégustés sur place:

Hidden Bench Riesling Roman's Block Beamsville Bench 2013

Hidden Bench Vineyards & Winery Roman’s Block Riesling Beamsville Bench VQA 2013 

Lorsque j’ai décrit ce que j’aime d’un Riesling, Mike m’a proposé ce vin, tiré de vignes parmi les plus vieilles du domaine. Arômes et saveurs de pommes vertes, de lime, bien minéral avec une certaine richesse, mais c’est surtout cette acidité légèrement amère, surette que j’aime tant qui me fait apprécier ce vin. Et que dire de la longue finale!

Avec son 10g de sucre résiduel et un taux d’alcool de 11%, c’est une belle réussite. Seulement vendu sur place.

Hidden Bench Chardonnay Estate Beamsville Bench 2013

Hidden Bench Vineyards & Winery Chardonnay “Estate” Beamsville Bench VQA 2013 

Chardo assez typique de ce que l’on retrouve dans les régions fraîches avec un boisé bien dosé sur des notes de poires et de beurre, assez complexe, surtout en bouche tout en n’étant pas des plus profond.

Élevage de 10 mois en barriques de chêne français et fait 13% d’alcool.

Présentement disponible à la SAQ pour 31,25$ (Code SAQ : 12583047)

Hidden Bench Pinot Noir Estate Beamsville Bench 2013

Hidden Bench Vineyards & Winery Pinot Noir “Estate” Non Filtré / Unfiltered Beamsville Bench VQA 2013 

Que ça sent bon du Pinot! Parfumé, frais, pur, bourré de notes de fruits rouges, puis en bouche le fruit est éclatant, suivi d’une couche de saveurs ayant une belle minéralité, et embarque les saveurs d’épices et de baies sauvages avec une très légère amertume en finale qui ajoute au vin.

Élevage de 12 mois en barriques de chêne français, dont 20% sont neuves et affiche au taux d’alcool de 12,7%

Présentement disponible à la SAQ pour 35,25$ (Code SAQ : 12582984)

Hidden Bench Terroir Caché Beamsville Bench 2013

Hidden Bench Vineyards & Winery Terroir Caché Beamsville Bench VQA 2012 

Pour finir un vin de type assemblage bordelaise. Bien coloré, les notes de fumée et d’épices sont typiques des vins ayant une bonne proportion de Merlot, comme dans ce cas-ci. Puis suivent les arômes et saveurs de fruits noirs, de café avec un léger trait végétal (moi j’aime ça, donc je trouve que c’est une qualité quand c’est fait comme cela). Explose en bouche et la finale est longue. Malgré le fait que le vin est expansif, assez « large » et impressionnant comme style et qu’il n’y a pas de doute qu’il va vieillir en beauté, la rondeur et le grain des tanins font qu’il se boit plutôt bien dès maintenant.

Assemblage de Merlot (46%), Cabernet Franc (25%), Cabernet-Sauvignon (16%) et Malbec (13%). Vieilli 21 mois en barriques de chêne et fait 13,9% d’alcool.

Il y a du 2011 à la SAQ à 39,50$ (Code SAQ : 12306411)

Est-ce que j’ai aimé? Bien sûr! Ne soyez pas surpris de voir de nouvelles notes de dégustation sur des vins d’Hidden Bench dans les mois qui suivent. J’espère même pouvoir y retourner lors d’un prochain voyage dans la région.  Faites pareil!

Merci encore à Sean pour la suggestion du vignoble et à Mike pour la dégustation, la précision dans le choix des vins et pour le temps pris pour jaser.

Petite mention honorable aussi au fait que les vins sont tous servis dans des verres Spiegelau de la série Pure, incluant même le verre d’eau et que chaque place de dégustation à son propre crachoir. Belle attention qui ne fait qu’ajouter du positif à l’expérience!

Le site internet d’Hidden Bench: hiddenbench.com

Le Maitre de Chai est l’agence qui représente Hidden Bench au Québec: maitredechai.ca

Hidden Bench

Visite à PEC – Hinterland

Visite à PEC – Hinterland

Visite à PEC – Hinterland

Nous n’avions planifié que 2 visites de vignobles au cours de notre périple, car après tout, une fin de semaine de camping en famille et entre amis ne doit pas toujours être centré qu’autour de la passion d’un des voyageurs. Mais une bouteille de Whitecap, un charmât (vin élaboré de la même façon que le sont les Prossecco italien) du tout récent millésime 2015 et venant directement du vignoble de Hinterland, que nous avions bu autour du feu le premier soir et qui s’est vidée à une vitesse inexplicable, nous a convaincu qu’un arrêt était devenu nécessaire… Pour faire le plein!

Sous les conseils et recommandations d’un ami, j’y rencontre donc Jonas Newman ainsi que sa femme, tous deux propriétaires et fondateurs du vignoble et de la « Brewery » du bâtiment voisin, County Road Beer. Souriant, accueillant, et clairement passionné (il suffit de l’écouter pour s’en rendre compte ou de voir sa femme, Vicky, passer devant nous, voir ce que nous goûtons puis s’en servir un verre et repartir aussitôt!) pour le comprendre!

Quelques discussions, sur le vin en général et sur nos explications sur la provenance de notre intérêt sur Hinterland s’en suivirent. Jonas nous explique ensuite qu’il a passé quelques années à étudier, puis approfondir les techniques d’élaboration de vins mousseux. Pas question de se lancer dans une aventure sans en connaitre la matière à la manière d’un amateur de vin qui déciderait du jour au lendemain de partir son propre vignoble, ignorant tout des tenants et aboutissants d’une telle entreprise. Après tout, comme le mentionna Jonas, que l’on soit ingénieur ou architecte ne garantie pas que le produit sera bon au final…

En discutant sur le système assez restrictif des VQA en Ontario, il nous mentionnes qu’il se considère chanceux, voir privilégié puisque le vin mousseux est un produit un peu plus standard et facile à faire accepter par ce comité. Mais pour ce qui est de certains types de vins ou autres produits, comme son cidre pétillant, les espoirs sont plutôt faibles…

Nous donc avons eu l’opportunité de goûter les vins suivants:

Premièrement, le Borealis 2015, un Charmat rosé, puis l’Ancestral 2015, un vin de méthode traditionnelle, rosé lui aussi, tous deux sur des notes de petits fruits rouges et plein de fraicheur avec une légère préférence pour ce dernier. Puis la cuvée les Étoiles des millésimes 2009 (tellement beau et bien heureux d’en avoir en cave!) et 2012, des assemblages de Pinot Noir et Chardonnay, vieillit en bouteille plus de 26 mois, de beaux vins profonds et crémeux, avec un avantage au 2009, les années supplémentaires passées en bouteille lui accordant plus de finesse et de complexité.

Dans le registre « nouveauté », nous avons aussi goûté au Sacrement 2011, clairement le meilleur vin que j’ai eu dans mon verre ce jour là au style rappelant un vin de Champagne. Un heureux amalgame de complexité, de rondeur, de charme et de buvabilité. Dès que c’est disponible, je me lance sur cette cuvée.

Puis vinrent quelques trucs inusités dont un cidre pétillant avec un nez remarquable et une capacité rafraîchissante parfaite, un Gamay élaboré de raisins achetés d’un vignoble à Niagara (et sur lequel il y a une histoire tout à fait abracadabrante!) et une Syrah bien concentré, mais fidèle au cépage.

Hinterland

Comme j’ai déjà quelques-uns de leurs produits à la maison et que le Whitecap fut un réel coup de cœur a petit prix (et que ce millésime ne sera pas offert à la LCBO), nous sommes donc repartis avec quelques bouteilles! Bien satisfait de cette belle dégustation, nous n’avions aucune idée que ça ne finirait pas là …

County Road Beer

À notre question sur les bières disponibles à côté, chez County Road Beer, car nous voulions en acheter quelques-unes, nous recevons un refus amical… il faut goûter!

Disponible en fût sur place, nous avons donc pris le temps, avec grand plaisir, de goûter afin d’éclairer nos choix… nous sommes repartis avec 3 brassins différents. Notre été n’en sera qu’égayée!

County Road Beer

Les enfants ont adoré l’endroit, tout comme nous, autant pour le grand espace derrière les bâtiments où ils peuvent jouer et courir que pour les poules en libertés qui amusent petits et grands, pendant que les parents goûtent les produits offerts.

Un autre endroit où je veux revenir!

Visite à PEC – Hinterland

Hinterland Wine Company

Visite à PEC mai 2016 - Grange of Prince Edward Vineyards and Estate Winery

Visite à PEC mai 2016 – Grange of Prince Edward

Visite à PEC mai 2016 – Grange of Prince Edward Vineyards and Estate Winery

De retour sur ce lieu champêtre d’une beauté inégalée dans le County. Il fait encore une fois très beau, plein soleil et l’air fraiche du printemps laisse tranquillement sa place à une chaleur bien appréciée. La nature se réveille, les feuilles s’ouvrent doucement sur les pieds de vigne, le cerisier présent sur place est en fleur et le lieu retrouve sa majesté.

Depuis plus d’un an, j’ai découvert et apprécié de multiples bouteilles de vin venant de ce domaine situé lui aussi dans la belle région de Prince Edward County. J’ai aussi eu l’occasion de rencontrer Maggie, vinificatrice, à quelques reprises lors d’événements et de discuter avec elle sur les vin produits à Grange of Prince Edward ainsi que d’en saisir une parcelle de la vision qui influence le style de la maison.

Petit tour dans le bâtiment principal, une ferme ayant près de 200 ans, toute de bois construite et toujours supportée par les fondations d’origine. Ai-je dis que j’aime cet endroit? Suit un tour au comptoir de dégustation afin d’y faire un survol des vins récemment produits et / ou présentement disponible sur place, à la LCBO ou en importation privée au Québec, seul le Cabernet Franc ayant été vendu sur les tablettes de la SAQ. L’aimable et sympathique Duarte pilotera la dégustation agrémentée par les précisions ponctuelles apportées par Maggie.

Visite à PEC mai 2016 - Grange of Prince Edward Vineyards and Estate Winery

La cheminée dans la grande salle, de quoi rendre l’ambiance chaleureuse!

Les vins:

Visite à PEC - Grange of Prince Edward Vineyards and Winery

Unoaked Chardonnay 2012, VQA Prince Edward County
Légère note de levure au nez, puis c’est la pureté du fruit qui embarque, le côté minéral du vin ainsi qu’une belle rondeur qui invite à prendre une gorgée supplémentaire afin de satisfaire notre soif.

Visite à PEC - Grange of Prince Edward Vineyards and Winery

Riesling Estate 2013, VQA Prince Edward County
Arômes typiques du cépage au nez. Saveurs de fruits épicés, de lime, de litchi, d’un touche d’agrumes avec une acidité mordante et légèrement amère. Finale plutôt longue pour un vin de cette gamme.

Riesling Select 2014, VQA Prince Edward County (soutiré de la cuve pour y goûter)
Fruit acidulé avec un fruit plus rond, la minéralité du vin ressort beaucoup et je ne peux me sortir de la tête l’image d’une certaine ressemblance de saveur de bonbon Sweetarts (bonbon acidulé).

Visite à PEC - Grange of Prince Edward Vineyards and Winery

Gamay Select 2011, VQA Prince Edward County
J’apprécie particulièrement les Gamay de cette maison et celui-ci n’y échappe pas! Arômes et saveurs de fruits rouges, de terre, un aspect minéral presque « rocailleux » se dégage du vin ainsi qu’une bonne acidité. Nous en avons bu une bouteille sur place lors de notre pique nique sous le soleil et devant les rangs de vigne, en plus d’en avoir apporté avec nous à la maison!

Bunny Label Blend 2012, VQA Prince Edward County
Disponible en bouteilles de format magnum seulement, 2 barriques embouteillées au total. Arômes de champs de fraises sous un soleil radieux, c’est bon, frais, juteux et légèrement épicé. Composé à part égale de Pinot Noir et de Gamay. Le millésime 2014, présentement en période d’élevage, verra 10 barriques être embouteillées et sera aussi disponible en bouteille de 750ml. Est-ce que Maggie dessinera tous les lapins qui se retrouvent normalement sur les bouteilles? À voir!

Grange of Prince Edward Diana Block Pinot Noir

Diana Block Pinot Noir 2010, VQA Prince Edward County
Vignoble situé tout juste derrière la grange, de vignes de Pinot Noir d’une quinzaine d’années. Arômes et saveurs de petits fruits fumés avec des notes provenant de l’élevage en barriques de chêne, moins présentes par contre que l’an dernier, avec un bon niveau d’acidité, sans que ce soit tranchant ou intense avec une longue finale épicée. Le vin se place présentement, mais prendra encore un 2-3 an pour être fin prêt.

Visite à PEC - Grange of Prince Edward Vineyards and Winery

Cabernet Franc Select 2011, VQA Prince Edward County
Explose de saveurs fruitées complémentées par des notes boisées et épicées et demeure frais et tout simplement délicieux dans un style peut-être un peu plus classique.

Grange of Prince Edward Northfield Cabernet Franc

Cabernet Franc Northfield 2010, VQA Prince Edward County
Arômes de fruits foncés, d’épices avec un peu de bois de chêne. Vraiment un très beau nez! Très long en bouche avec des saveurs similaires à ce qui a été perçu au nez ainsi qu’une touche de verdeur typique au cépage bien intégré au reste. Du sérieux.

IMG_1337

Traditional Method Brut Lot 4 2010 (pas encore en vente), VQA Prince Edward County
Composé de 65% Pinot Noir et 35% Chardonnay, élevé sur lies pour 30 mois. Légèrement doré avec de douces saveurs de citron, de pêches, de crème et de brioche, la finale offre une belle minéralité et une texture caressante. Superbe mousseux!

Suivant la dégustation, nous effectuons un petit tour rapide dans le chai. Fidèle à la beauté des lieux, l’endroit est magnifique! La fraicheur ainsi que la vue de toutes ces barriques ajoute au plaisir de notre visite sur place, qui ne se terminera pas sans… un pique nique!

Visite à PEC mai 2016 - Grange of Prince Edward Vineyards and Estate Winery

La cave

Grange of Prince Edward offre des paniers contenant des repas faits de produits locaux ainsi qu’un espace derrière la bâtiment principal équipé de tables de pique nique. Endroit rêvé pour y prendre notre dîner! Équipé de fromages, pâtés, pain, charcuteries et d’une bouteille de Gamay tout juste achetée sur place, nous y passerons un bon moment entre amis, entouré de nos enfants qui s’amusent parmi nous!

Visite à PEC mai 2016 - Grange of Prince Edward Vineyards and Estate Winery

Pique nique devant les vignes

C’est toujours avec un certain regret que l’on quitte ce genre d’endroit et les gens qui s’y trouve. Au plaisir de revoir Maggie et Duarte lors d’un prochain événement à Montréal ou qui sait, sur place ! Nous comptons faire de nos visites dans le County un « rituel » printanier où Grange of Prince Edward aura sa place bien à elle!

Visite à PEC mai 2016 - Grange of Prince Edward Vineyards and Estate Winery

Pied de vigne d’une quinzaine d’années, du Pinot Noir du Diana Block

L’ouverture de bouteilles de vin de Grange nous permettra de nous remémorer ces bons souvenirs!

Visite à PEC mai 2016 - Grange of Prince Edward Vineyards and Estate Winery

Le Gamay, qu’il est bon ici!

Le site internet de Grange: grangeofprinceedward.com

Bambara Sélection les représente au Québec: bambaraselection.com

Jessica Harnois

Un sommelier ou passionné de vin près de chez moi: Jessica Harnois

Pourquoi cette série d’articles? Parce que je la trouve bien intéressante!

Le monde du vin est rempli de passionnés qui, par leurs intérêts multiples et leur personnalité unique, nous communiquent leur amour de cet élixir Ô combien intrigant et souvent même émouvant!

Ma vie d’amateur fut jusqu’à présent ponctuée de rencontres formidables. Plusieurs ont façonné ou influencé ma relation avec le vin. J’ai décidé de vous faire découvrir quelques personnes qui ont, à un moment ou l’autre, contribué à l’épanouissement du passionné du vin que je suis.

Mes questions et leurs intérêts du moment constituent la trame de ces interviews.

Dans le cadre de cet entretien, j’ai eu l’honneur d’échanger avec une femme engagée et fabuleuse vulgarisatrice de surcroît : Jessica Harnois.

C’est par communication téléphonique que cet échange eut lieu.

Tombée rapidement dans le monde du vin, c’est à 14 ans qu’elle sut que le vin ferait partie de sa vie. Toutefois, pour alimenter sa fibre communicatrice, elle s’est d’abord faite titulaire d’un bac en communication. Ses qualités de sommelière furent quant à elles façonnées grâce à une attestation de spécialisation professionnelle, de cours en mixologie et une formation complémentaire à l’école d’hôtellerie de Laval. Afin de s’assurer de ne pas chômer, en plus de ses multiples projets et engagements, elle est présentement à compléter un MBA.

Ses nombreux périples au Canada, au Mexique et en Europe, qui lui ont jusqu’ici permis de visiter une cinquantaine de pays, furent autant d’occasions pour elle de parfaire sa maîtrise des langues anglaise et espagnole.

Sa carrière professionnelle démarra au Toqué où elle fut mixologue et assistante sommelière pour une période de 4 ans. Sa capacité à distinguer autant les qualités que les défauts du vin y fut rapidement acquise, goûtant de 50 à 100 vins par soir.

Toujours comme sommelière en restauration, elle fit notamment des arrêts en Australie, au Tetsuya’s et au Charlie Trotters de Chicago, considérés respectivement comme 4e et 13e meilleurs restos au monde par le Restaurant Magazine. À son retour au pays, elle a travaillée avec l’agence Réserve et Sélection.

Plus récemment, elle a eu l’opportunité d’être acheteuse pour la SAQ, groupe Signature – Prestige, pour une période de 4 ans. Elle avait notamment la responsabilité de choisir les produits pour les opérations du Courrier vinicole et de la cave de garde de la SAQ.

À titre bénévole, elle a assumé la présidence de l’Association canadienne des sommeliers professionnels et occupe présentement le poste de  Vice-Présidente pour l’Alliance Pan-Américaine de la Sommellerie.

Elle a aussi fait sa marque à la barre d’événements vinicoles tels la Fête des vendanges de Magog et la Grande dégustation de Montréal.

Son sourire resplendissant, sa passion brûlante pour le monde du vin et son grand talent de communicatrice sont autant d’éléments qui contribuent à en faire une femme impressionnante.

Voici, sans plus attendre, ses réponses à mes questions :

La passion du vin se développe graduellement mais le passage d’amateur à passionné origine très souvent d’un coup de foudre. Quel est le vôtre?

« C’est la proximité avec Benoit Marleau, alors ma « nounou » et de Gaston l’Heureux, qui animait à ce moment l’émission Vins et fromages qui m’a permis de m’ouvrir les yeux sur le vin, tout en développant l’amour de la gastronomie. Dès lors, la passion était née… ».

Par la suite, c’est aux côtés de Yan Perreault, alors au fourneau, et elle au bar, que cette passion grandissante fut entretenue pour se faire le porte-étendard québécois du monde du vin…

L’expression “confort food” évoque le plaisir que nous avons à déguster des plats qui garantissent le bonheur. Existe-t’il pour vous un “confort Wine”?

« Pour bien démarrer une soirée, les bulles excellent en ce sens et un bon Cava espagnol est tout désigné pour ce rôle. Sans vouloir se casser la tête, un bon vin italien, gourmand et disponible partout fait bien l’affaire ou pourquoi pas un vin de Chablis pour se donner le sourire »

Comment dissocier le vin du mot partage? Plusieurs d’entre nous, passionnés, ont eu la chance de déguster, en excellente compagnie, des vins d’exception et de vivre de surcroît un moment magique. Avez-vous en mémoire quelque souvenir d’un tel moment de bonheur?

Après une brève pause, Jessica enchaîne avec un commentaire chargé d’émotion :

« Lors d’une dégustation avec le critique américain James Suckling avec qui je collaborait à ce moment et Alexandre Thienpont, propriétaire du Vieux Château Certan à Pomerol, nous goûtions à un vieux vin du Domaine. Sans hésiter, M. Thienpont reconnait le vin, et par la suite, larmes au visage, il mentionne : « Ce vin a été fait par ma grand-mère en 1945 ». J’étais touchée et j’ai reconnu la rareté d’un tel moment dans la vie d’un dégustateur, mais surtout du niveau de partage atteint à ce moment-là. Nous venions de partager une histoire… ». Elle en tremble encore dit-elle quand elle évoque ce moment…

Ces vins d’exception, grands crus et vins de renommée, ont atteint dans les dernières années des prix stratosphériques! Auriez-vous quelque suggestion de vin pour un passionné au budget « modéré »?

« Il faut regarder les nouveaux joueurs qui arrivent sur le marché, les producteurs qui n’ont pas encore été découvert par les critiques. Il y a de belles découvertes à faire et à bien meilleurs prix que ces vins renommés!  Pour cela il faut lire et être attentif à ce qui se passe dans le monde vinicole».

Jessica ajoute aussi : « Les encans peuvent aussi être un bon moyen pour mettre la main sur des vins prestigieux, plus souvent matures et parfois disponibles à moindre coûts. Il ne faut pas pour autant négliger d’investir un peu plus dans des bouteilles plus abordables, mais tirées de grands millésimes! »

Étant un adepte de vin, il est hors question de me passer de vin lors d’un séjour en camping ou dans un chalet. Une suggestion pour les amoureux des grands espaces ?

« Dans ces occasions-là, il faut des vins du Piedmont, surtout ceux composés des cépages Barbera et Dolcetto car ce sont des vins « de dehors », d’extérieur. De plus, ils sont excellents avec plusieurs types de viandes et accompagnent bien les grillades »

Le vin nous révèle un monde extraordinaire de découvertes, mais aussi de projets. Quel est celui qui vous anime présentement? 

« Le projet qui me passionne le plus pour le moment est le jeu de dégustation de vin Vegas que j’ai développé, sur le même principe que l’on retrouve au golf ou au Poker. Le jeu est facile à comprendre et permettra aux joueurs d’apprendre les bases de la dégustation de vin. » Pour mener à bien ce projet, elle est appuyée de son équipe d’animation de Vins au féminin.

« Je veux porter ce jeu à un autre niveau. C’est facile et amusant d’apprendre sur le vin de cette façon. Je vise la distribution de ce concept dans le reste du Canada, mais pourquoi pas aussi aux États-Unis! ».

Mais est-ce qu’un projet est suffisant pour Jessica? Pour 2016, Jessica s’associe avec Savori afin d’y présenter une nouvelle série de cours accessibles à tous et basé sur le principe des dégustations Vegas et ainsi développer vos aptitudes à déguster le vin!

En tant qu’auteur, elle a participé à la rédaction de quelques livres, dont celui sur les vins et fromages du Québec. S’est ajouté dernièrement la 2e édition du guide « Un sommelier à votre table ». Fait en collaboration avec Alexandre Marchand, cet ouvrage répertorie 10 coups de cœur de 50 sommeliers de restaurant connus pour un total de 500 suggestions. Un très beau bouquin, dont je me suis offert une copie.

Un sommelier à votre table_300

Vous voulez entre temps en apprendre plus sur les façons de bien déguster du vin ? Allez faire un tour sur la chaîne Vino de la plateforme gourmande On s’en food, qui contient plusieurs vidéos de Jessica y décrivant quelques règles de base de dégustation.

Merci Jessica de m’avoir offert l’opportunité de discuter avec toi et au plaisir de se croiser lors de futurs événements vinicoles!

Geneviève Boucher

Un sommelier ou passionné de vin près de chez moi: Geneviève Boucher

Pourquoi cette série d’articles? Parce que je la trouve bien intéressante!

Le monde du vin est rempli de passionnés qui, par leurs intérêts multiples et leur personnalité unique, nous communiquent leur amour de cet élixir Ô combien intrigant et souvent même émouvant!

Ma vie d’amateur fut jusqu’à présent ponctuée de rencontres formidables. Plusieurs ont façonné ou influencé ma relation avec le vin. J’ai décidé de vous faire découvrir quelques personnes qui ont, à un moment où l’autre, contribué à l’épanouissement du passionnée du vin que je suis.

Mes questions et leurs intérêts du moment constituent la trame de ces interviews.

La première qui osa se prêter au jeu: L’énergique et pétillante Geneviève Boucher.

Pourquoi avoir rencontré Geneviève ? Client chez réZin, j’eus le plaisir de communiquer avec elle à de multiples occasions. À travers nos échanges, j’ai pu découvrir en elle une fille animée d’une passion pour le vin tout à fait contagieuse. Ainsi, je trouve en elle une candidate de choix pour débuter cette nouvelle série d’articles !

C’est autour d’un café, dans le décor du Café Vasco da Gama sur la rue Peel, qu’eut lieu notre rencontre.

Montréalaise francophone de Westmount (ce qui est rare selon ses dires!), Geneviève s’est initié au monde du vin grâce à Steve Beauséjour et Xavier Burini, des collègues au resto-bar Le Cube. Alors étudiante en technique policière, elle y occupait simultanément un emploi. Ces collègues ont joué un rôle déterminant dans cet intérêt qu’elle allait développer pour le vin. Cet intérêt fut tel qu’elle troqua son titre d’étudiante des services de l’ordre pour celui d’étudiante en sommellerie à l’ITHQ.

À la sortie des bancs d’écoles, elle pratiqua la sommellerie au Brontë et oeuvra pendant près de 8 ans au sein de l’agence de représentation en vin réZin et y tiendra le rôle de directrice marketing. Amoureuse de la restauration, elle perfectionnera sa passion au Joe Beef, Lawrence, les 400 coups et le 357C. Excellente pour populariser les produits méconnus et investie dans sa passion du vin, Geneviève est, à 27 ans, sur un nouveau départ. Ces jours-ci, elle prend les rênes du poste de Directrice export Canada et Caraïbes pour Michel Chapoutier.

Voici donc ses réponses aux questions qui constitueront le noyau de mes entrevues dans le cadre de cette série d’articles avec les sommeliers et passionnés que je rencontrerai :

La passion du vin se développe graduellement mais le passage d’amateur à passionné origine très souvent d’un coup de foudre. Quel est le vôtre?

« Le coup de foudre est venu lors de mon emploi au Cube. Avec un collègue (Steve Beauséjour) qui m’avait invité à les joindre à une visite du vignoble québécois Les Pervenches. Les vins, les gens et la passion ont été contagieux! »

L’expression “confort food” évoque le plaisir que nous avons à déguster des plats qui garantissent le bonheur. Existe-t’il pour vous un “confort Wine”?

« Plusieurs types de vins entreraient dans cette catégorie, mais un Savigny-les-Beaunes ou un Savagnin du Jura (avec un bout de comté), c’est du pur bonheur! »

Comment dissocier le vin du mot partage? Plusieurs d’entre nous, passionnés, ont eu la chance de déguster, en excellente compagnie, des vins d’exception et de vivre de surcroît un moment magique. Avez-vous en mémoire quelque souvenir d’un tel moment de bonheur?

Sans hésiter, sa réponse fut : « Les soirées avec mon ancienne équipe chez réZin où l’ouverture de magnums de Champagne, cuvée Fidèle de Vouette et Sorbée était synonyme de fête. » Un autre moment qui restera gravé en mémoire est celui-ci : « Il y a aussi ces moments, aux côtés de la productrice Alessandra Bera, dans le Piémont devant un coucher de soleil où nous avons dégusté de vieux Moscato d’Asti. » De beaux souvenirs et moments inoubliables. « Tout dernièrement, je me suis fait prendre au jeu à l’aveugle avec un Shiraz du domaine Tournon qui avait l’élégance d’un vin du Rhône Septentrional… Comme quoi il faut garder l’esprit ouvert ! »

Ces vins d’exception, grands crus et vins de renommée, ont atteint dans les dernières années des prix stratosphériques! Auriez-vous quelque suggestion de vin pour un passionné au budget « modéré »?

Sans nommer un produit en particulier, Geneviève pointe vers les régions à surveiller : « Les vins du Sud de la France, du Languedoc, du Rhône ou des blancs grec, qui offrent du plaisir à petit prix! »

Étant un adepte de vin, il est hors question de m’en passer de vin lors d’un séjour en camping ou dans un chalet. Une suggestion pour les amoureux des grands espaces ?

« Le format magnum est un « must », surtout lorsqu’on est en bonne compagnie. Les vins du Beaujolais et de la Sicile offrent la polyvalence et la simplicité requise pour accompagner ces bons moments, mais aussi toute sorte de plats! » « Pour un après-ski, je recommanderais un Crozes-Hermitage de Michel Chapoutier, comme la cuvée Les Meysonniers. »

Le vin nous révèle un monde extraordinaire de découvertes, mais aussi de projets. Quel est celui qui vous anime présentement? 

« Outre mon nouvel emploi pour Michel Chapoutier, qui représente un beau projet et un grand défi, je soutiens également quelques causes qui me tiennent à cœur. Par exemple, le 18 novembre prochain, se tient l’événement Pop-up Art et vin à la galerie Station 16 aux profits de la Fondation des étoiles pour la recherche sur les maladies infantiles.»

Pour y rejoindre Geneviève, voici le lien afin de participer : fondationdesetoiles.ca/

Merci encore à Geneviève d’avoir accepté de me rencontrer et de partager, encore une fois, sa passion avec moi, mais aussi avec vous !

Visite chez Grange of Prince Edward Winery visit

Visite chez Grange of Prince Edward Winery 

*Look for the second part of this blog post for its English version*

En mai dernier, après une nuit de camping un peu fraîche, nous profitons une fois de plus de points d’intérêt de la région de Prince Edward County. Situés sur le bord du Lac Ontario, les vignobles de Norman Hardie, visité la veille, et celui de Grange of Prince Edward ont attiré mon attention. Je vous résumerai donc ma visite de ce dernier.

Lors du salon « Taste Ontario », qui eut lieu en mars dernier à Montréal, j’ai goûté pour la première fois l’un de leurs vins: un Gamay de 30 mois d’élevage en barrique de chêne neutre. Ce vin m’avait renversé par sa fraîcheur et ses saveurs franches. Un délice!

En avril, lors de l’événement le « Printemps DézIPpé » du Raspipav, j’ai fait l’heureuse rencontre de Maggie. Cette dernière est la fille de Caroline Granger, la propriétaire et vinificatrice en chef du vignoble. Parmi les excellents vins présentés, il y eut  le fameux “Bunny”, en magnum, un assemblage à part égale de Gamay et de Pinot Noir. Le lapin qui se retrouve sur la bouteille est dessiné à la main par Maggie, ce qui complète la personnalisation de cette cuvée par cette talentueuse jeune vinificatrice!

IMG_4821

Aux portes du vignoble, avec famille et amis, nous avons découvert un site d’allure champêtre: des arbres matures, un ruisseau et une chute, un petit pont, un vieux tracteur et un cerisier en fleurs. C’était tout à fait magnifique!

IMG_4872

Le bâtiment principal, qui a près de 200 ans, est une grange toute faite de bois. Ses poutres sont tenues par des gougeons de bois et non des clous. La salle principale, où se trouve le comptoir de dégustation, est tout simplement époustouflante de beauté et de grandeur: un foyer fait de pierres des champs donne le ton à cette place qui offre un sentiment de réconfort et d’hospitalité.

J’étais à nouveau conquis, sans avoir encore goûté aux vins!

IMG_4871

Tous les fruits utilisés pour faire les vins de Grange of Prince Edward proviennent des vignobles de la propriété et ont l’appellation contrôlée VQA Prince Edward County. Le sol contient beaucoup de pierres calcaires sur lesquels il est fréquent d’y trouver des fossiles de coquille d’escargots.

Tous les fruits utilisés pour faire les vins de Grange of Prince Edward proviennent des vignobles de la propriété et portent l’appellation contrôlée VQA Prince Edward County.

Curiosité: on distingue plusieurs fossiles de coquille d’escargots sur les pierres calcaires qui composent le sol.

IMG_4859

Il y a aussi utilisation, sur certains vins rouges, de longues périodes d’élevage en barriques de chêne français (24 à 30 mois) « neutre » ou de chauffe légère afin d’assouplir l’acidité naturelle des vins de la région et pour apporter un peu de rondeur dans les produits finaux. Et ça fonctionne!

Et que dire des prix doux pour des vins ayant subi autant de soins et les longs élevages: clairement à l’avantage des consommateurs.

La production moyenne de chaque cuvée est encore petite, variant habituellement entre 100 et 200 caisses produites.

Maintenant, de courtes notes sur les vins goûtés :

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Estate Traditional Method Brut 2008

Brut 2008

Bulles fines, complexité, profondeur d’arômes, minéralité et fraicheur. L’âge du vin lui sert bien en ayant assoupli un peu la vigueur du vin, lui donnant une belle rondeur et donne au final un vin abouti. Très beau vin mousseux.

Composé à part égale de Chardonnay et de Pinot Noir. A passé 60 mois sur lies avant le dégorgement. Fait 11,5% d’alcool.

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Estate Traditional Method Brut Lot 2 2010

Brut 2010

Mousseux un peu plus vif que le précédent. C’est un vin minéral et de style classique pour un vin de méthode traditionnelle et on y perçoit des notes de pomme verte.

Composé de 65% Pinot Noir et de 35% Chardonnay. Vieillissement total de 36 mois, dont une bonne partie sur lies. Fait 12,2% d’alcool.

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Select Pinot Gris 2012

Pinot Gris 2012

Beau vin blanc, floral, fruité, avec des notes de miel. Sa finale, bien qu’un peu riche, est tout en fraîcheur, servi par un bon niveau d’acidité.

Fait de Pinot Gris. Élevage de 4 mois en barriques de chênes de 5 ans. Fait 12,9% d’alcool.

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Select Pinot Gris 2013

Pinot Gris

Registre similaire, primaire et moins complexe que le 2012 à ce stade-ci. Savoureux et frais.

Fait de Pinot Gris. Élevage de 4 mois en barriques de chênes de 5 ans. Fait 12,7% d’alcool.

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Select Gamay Noir 2009

Gamay 2009

Un délice! Du Gamay comme je l’aime et que je boirais presqu’à tous les jours (nous en avons bu une sur place!). Fruit rouge, pointe d’épices, bonne acidité sans que la rondeur et la gourmandise en soit affectée. Un coup de cœur!

Fait de Gamay. Élevage de 24 mois en barriques de chêne français. Fait 11,5% d’alcool.

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Select Gamay Noir 2011

Gamay 2011

En comparaison avec le Gamay 2009, l’élevage ressort un peu avec des notes de caramel, mais c’est le caractère fruité et légèrement terreux qui domine. Tout à fait délicieux lui aussi.

Fait de Gamay. Élevage de 18 mois en barriques de chêne. Fait 13% d’alcool.

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Pinot Noir Diana Block 2010

Pinot Noir Diana Block

Saveurs classiques de Pinot Noir avec des notes de fruits rouges, de terre, avec de la finesse et de la classe. Bien fait et mérite de l’attention ainsi qu’une courte période de garde pour gagner en caractère.

Fait de Pinot Noir dont les vignes ont 10 ans. Long élevage de 30 mois en barriques de chêne français. Fait 13% d’alcool.

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Gamay / Pinot Noir Magnum Bunny (« étiquette » dessinée à la main par Maggie) 2010

Bunny

La gourmandise du Gamay et le sérieux du Pinot qui s’amalgament à merveille vont de pair avec la profondeur et la minéralité du vin. Une belle initiative de Maggie qui est à l’origine de cette cuvée. Disponible uniquement en magnum (si seulement il en reste!)

Fait de Gamay et de Pinot Noir à part égale. Élevage de 30 mois en barriques de chêne. Production totale de 200 magnums / 2 barriques. Fait 13,5% d’alcool.

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Select Cabernet Franc 2011 (pas de photo pour ce vin)

L’acidité est élevée, mais la finale est bien fruitée et épicée, typique du Cabernet Franc. Bonne buvabilité et sa versatilité permet d’accompagner une grande variété de plats.

Fait de Cabernet Franc. La plus faible utilisation de souffre dans ce millésime / depuis le début de cette cuvée. Élevage de 24 mois en barriques de chêne français. Fait 13,5% d’alcool

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Northfield Cabernet Franc 2010

Cab Franc Northfield

Cuvée faite des fruits d’un seul vignoble, le vin est concentré, élégant et complexe. Du vin comme ça, j’en veux plus! J’en ai donc emporté dans mes valises…

Fait de Cabernet Franc venant d’une seule parcelle. Élevage de 24 mois en barriques de chêne français. Fait 14% d’alcool.

IMG_4863

Question de bien finir cette belle visite, nous avons pris un panier pique-nique avec repas préparé sur place, une bouteille du Select Gamay 2009 tel que mentionné ci-haut et nous avons apprécié le beau temps dans cet endroit enchanteur. Et que dire de voir Maggie parmi les vignes avec les enfants à la recherche de pierres sur lesquels il y a des fossiles! Tous les membres de la famille ont apprécié le moment passé sur place. Nous nous promettons d’y retourner très bientôt!

IMG_4858

Site internet: http://www.grangeofprinceedward.com/

Page Facebook de l’agence qui importe présentement au Québec les vins de Grange of Prince Edward : https://www.facebook.com/BambaraSelection

****

Visit at Grange of Prince Edward Winery

Last May, after a cold night of camping, we did took advantage of points of interest of Prince Edward County area. Located on the shore of Lake Ontario, vineyards of Norman Hardie’s, visited the day before and Grange of Prince Edward caught my attention. I will now tell you how my visit to this one went.

In March, at the « Taste Ontario » event, I had the opportunity to taste for the first time one of their wines: a 30 months neutral oak aged Gamay. I was stunned by how fresh  and how good it was. A real delight!

Then in April at the Paspipav « Printemps DézIPé » event, I met the happy encounter of Maggie. She’s the daughter of Caroline Granger, owner and Chief Winemaker at Grange Winery. Among the excellent wines tasted was the “Bunny” wine, only made in magnum, an equal part blend of Gamay and Pinot Noir. The Bunny on the bottle was hand-drawn by Maggie itself, giving the last touch to this wine made by this talented young winemaker.

IMG_4821

Now at the entrance of this vineyard with family and friends, we discovered a bucolic site: mature trees, and small brook and a fall, a wooden bridge, an old tractor and a flowery cherry tree. This was so beautiful!

IMG_4872

The main building is a 200 years old barn all made of wood. Its beams and hold together by the use of wooden pieces instead of nails. The main room, where the tasting bar stands, is mind-blowing of beauty and greatness: a field stone fireplace stands in one end of the room and gives its warmth and hospitality feel. I was won over even before having tasted the wines!

IMG_4871

All the fruits from Grange of Prince Edward comes from their own vineyards and have the VQA Prince Edward County designation.

Curiosity: it is frequent to find snail shell fossils on limestone rock that is a feature of the soil in this area.

IMG_4859

They are also using, on some of their red wines, long ageing period in neutral or light toast French oak barrels (24 to 30 months) to soften the natural acidity of the wines of this region and to had a touch of roundness to the final products. And it does work!

And what about the prices, quite low considering all the work done and the long oak barrels ageing: clearly a benefit for the consumers.

The total production for each wine is still small, usually going from 100 to 200 cases per year.

Now, about some short notes on the wines I have tasted during my visit :

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Estate Traditional Method Brut 2008

Brut 2008

Fine bubbles, complex, depth, minerality and freshness. The age of the wine has soften its strength  giving it a nice round feel for successful wine. Beautiful bubbly.

Made of equal part of Chardonnay and Pinot Noir. Spent 60 months on lees before disgorgement. Alcohol level of 11,5%

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Estate Traditional Method Brut Lot 2 2010

Brut 2010

More young and vigorous that the previous wine. Minerals and classic traditional method wine with green apple flavors.

Made of 65% Pinot Noir and 35% Chardonnay. Total ageing period of 36 months, a good part of it spent on lees. Alcohol level of 12,2%.

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Select Pinot Gris 2012

Pinot Gris 2012

Beautiful white wine with flowers, fruit and honey. Its finish, even if it felt rich, is all about freshness paired with good acidity.

Made of Pinot Gris. Aged 4 months in 5 years old oak barrels. Alcohol level of 12,9%

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Select Pinot Gris 2013

Pinot Gris

Similar to the 2012 Pinot Gris, but still more on primary flavors and less complex at this stage. Flavorful and fresh.

Made of Pinot Gris. Aged 4 months in 5 years old oak barrels. Alcohol level of 12,7%

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Select Gamay Noir 2009

Gamay 2009

A real delight! A Gamay like I would drink almost everyday (we had a bottle there while having lunch!). red fruits, hint of spices, good acidity without affecting its roundness and sappiness. Loved t!

Made of Gamay. Aged 24 months in French oak barrels. Alcohol level of 11,5%

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Select Gamay Noir 2011

Gamay 2011

Compared with the 2009 Gamay, the oak ageing shows a little with caramel notes, but even so, it’s his fruity character with a touch of earthiness that comes out first.

Made of Gamay. 18 months oak barrel ageing. Alcohol level of 13%

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Pinot Noir Diana Block 2010

Pinot Noir Diana Block

Classical Pinot Noir profile with red berries, earth, shows some finesse and elegance. Well made, worth the try and a short term cellaring time to become even better.

Made from 10 years old vines of Pinot Noir. Long ageing period of 20 months in French oak barrels. Alcohol level of 13%

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Gamay / Pinot Noir Magnum Bunny (hand-drawn labelled) 2010

Bunny

The sappiness of the Gamay grape and the more classical feel of the Pinot Noir pairs pretty well in this wine with depth and minerality. This wine is an idea of Maggie. Only available in magnum (if there is some left!)

Made of 50% Gamay and 50% Pinot Noir. 30 months of French oak barrel ageing. Total production of 200 magnums. Alcohol level of 13,5%

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Select Cabernet Franc 2011 (forgot to take a picture of the label for this one…)

High acidity, but fruity and spicy, typical of cooler Cabernet Franc wine. Quenching capacity and could be paired with many type of dishes.

Made of Cabernet Franc. Lowest sulfur use ever on their wine. Ageing of 24 months in French oak barrels. Alcohol level of 13,5%

Grange of Prince Edward Vineyards & Estate Winery Northfield Cabernet Franc 2010

Cab Franc Northfield

Made from a single vineyard, this wine is concentrated, elegant and complex. I need more of this! Brought back some with me…

Made of Cabernet Franc. Ageing of 24 months in French oak barrels. Alcohol level of 14%

IMG_4863

What a better to end this amazing visit than having a lunch, outside, a bottle of 2009 Select Gamay and a basket full of goodies made in their kitchen. The décor is so enchanting. And how could I feel more blessed to see that everyone in our party had the attention of Maggie, even the kids that went with her in the vineyard to look for limestone rock fossils. We all liked it. We all want to go back as soon as we can!

IMG_4858

Website: http://www.grangeofprinceedward.com/

Visite chez Norman Hardie Winery visit

Visite chez Norman Hardie Winery visit

IMG_4748_300

Le monde du vin en est un de passion et de coups de cœur. Il arrive ainsi que l’on tombe sous le charme des vins d’un producteur qui sait transmettre sa passion dans ses vins et le porter vers nous, amateurs ayant une soif de découverte, mais aussi de bons vins!

Depuis déjà quelques années, j’apprécie les produits de Norman Hardie, ses vins blancs comme rouges, avec un coup de cœur continue pour son Cabernet Franc.

N’ayant pas visité la région de Prince Edward depuis 10 ans, époque ou Norman Hardie plantait ses vignes, donc pas encore en production. Mais ayant maintenant plusieurs années d’activité derrière lui et une belle gamme de vins, il était temps d’aller sur place! Quel beau prétexte pour partir en famille faire du camping tout près au parc provincial de Sandbanks et ainsi profiter du moment pour visiter son vignoble (et manger de l’excellente pizza cuite au four à bois, attraction reconnue dans cette région) et y goûter du bon vin!

IMG_4744_300

Accompagné de ma famille et d’amis, nous allons sur place, commençant par une bonne pizza (c’est tout simplement incroyable comment elles sont bonnes, goûtez-y si vous y aller!) et un verre des cuvées de Pinot Noir présentement en vente, celui du County et l’autre de Niagara. Très intéressant de goûter ces vins côte à côte.

IMG_4747_300

Norman étant en voyage d’affaires afin de participer à l’événement « Terroir talk » et y présenter ses vins, la visite se fera bien sûr sans lui. Je rejoins donc sur place mon ami Sean qui fait partie de la famille d’employés de Norman Hardie depuis 2007 et qui y « officie » comme assistant au chai. Il dirigera la dégustation d’une bonne partie des produits en vente sur place, mais aussi à la LCBO (le monopole de vente d’alcool en Ontario). Demeurant à Toronto, il passe une partie de son temps ici pour aider à la vinification des vins, mais aussi aux diverses tâches requises sur place, des vignes jusqu’à la salle de dégustation où nous le rejoindrons pour goûter les vins présentement disponibles…

Les vins :

IMG_4753_300

Norman Hardie Riesling VQA Ontario 2013

Saveurs de pomme verte, la minéralité du vin, sa fraicheur et le niveau d’acidité apportent un côté agréable, qui se termine sur de fines notes de lime. Une réussite vis-à-vis le 2012 qui était moins équilibré et surtout doté d’une acidité agressive (vin goûté précédemment). Très bien.

Assemblage des fruits de Riesling du Niagara (Vineland – vignes âgées de 18 ans) et de Prince Edward County sur la propriété, à raison de 60% Niagara et 40% du County pour la provenance. Élevage fait en cuve. Fait 10.8% d’alcool.

 IMG_4755_300

Norman Hardie County Chardonnay Prince Edward County 2013

Chardonnay rond et charmeur, légèrement crémeux, saveurs de citron confit et de caramel salé sur un fond finement boisé et minéral aux arômes de sol argileux. L’acidité est malgré la rondeur du vin bien perceptible et en équilibre, sans lourdeur. Très bien.

Fait de Chardonnay de diverses parcelles dans le County. Élevage de 10-12 mois en barriques de chêne, dont 30% sont neuves. Aucun ajout de souffre. Fait 12,2% d’alcool.

IMG_4757_300

Norman Hardie Chardonnay Niagara Peninsula 2013

Ce vin de Niagara est plus éclatant et frais au nez que son équivalent du County, mais demeure fidèle au style de la maison en alliant richesse, profondeur, minéralité et une belle acidité. Un peu tendu à ce stade-ci, peut demander une garde d’une année ou deux pour s’assouplir. Très bien.

Fait de Chardonnay provenant de vignes plantés en bas de coteau ou se trouve un sol calcaire. Élevage de 10-12 mois en barriques de chêne, dont 20-25% sont neuves. Fait 12,9% d’alcool.

Norman Hardie County Pinot Noir Prince Edward County 2013 (pas pris de photo pour ce vin…)

Couleur rubis translucide. Nez de petits fruits rouges, d’épices, de terre. Un nez classique et fin de Pinot Noir. En bouche, beau fruité sur les baies des champs, la cerise rouge, une touche d’épices douces, des arômes de terre fraîche. Ce vin est fin et gouleyant et porté par une bonne acidité. Très bien+

Eu l’occasion de goûter à ce vin à quelques reprises déjà, ce 2013 est vraiment splendide!

Fait de Pinot Noir de vignes plantées sur sols de calcaire. Élevage en barriques de chêne français pour une période de 10 mois, avec environ 25% de barriques neuves. Fait 10,9% d’alcool et affiche un taux de sucre résiduel de 4 g/l

 

Norman Hardie Pinot Noir Niagara Peninsula 2011 (pas pris de photo pour ce vin…)

Vin de Pinot Noir au style classique, autant de par sa couleur que ses arômes. Ce Pinot de Niagara est plus tendu sans être sévère, surtout lorsque comparé à son équivalent du County. Mieux structuré, demeure savoureux et bien fruité. Demande un plat comme des grillades ou une viande plutôt qu’un mets léger ou faible aromatiquement. Une courte période de garde pourrait aussi l’aider à s’épanouir. Très bien, plus dans un an…

Fait de Pinot Noir. Élevage en barriques de chêne français pour une période de 10 mois, avec environ 25% de barriques neuves. Fait 12,5% d’alcool

IMG_4760_300

Norman Hardie Chardonnay Cuvée “L” Unfiltered VQA Ontario 2012

Cette cuvée se présente avec plus de fraicheur que les autres vins de Chardonnay de la maison, avec des saveurs de citron, de beurre salé, une belle minéralité venant des sols calcaires ainsi qu’une touche de caramel salé. La finale est aérienne et légère tout en étant très savoureuse. Beau vin.

Assemblage de vins de diverses parcelles du County et de Niagara. Élevage d’une durée totale de 15 mois. Fait 12,4% d’alcool

 IMG_4762_300

Norman Hardie Pinot Noir Cuvée “L” Unfiltered VQA Ontario 2012

Pinot tout en finesse sur le fruit, sa minéralité reflète bien le sol où poussent ses vignes, bonne acidité et équilibré. L’élevage en fût est encore perceptible et apporte une richesse au vin. Cuvée plus ambitieuse bien élaborée. Excellent!

Fait de fruits de Pinot Noir venant à 70% de Niagara et 30% du County. Vieillissement en barriques de chêne français pour une période d’un an, puis après l’assemblage des vins des deux origines pour en faire le présent vin, un 6 mois additionnel en vieille barriques pour affinage. Fait 11,8% d’alcool.

IMG_4764_300

Norman Hardie County Cabernet Franc Unfiltered 2013

Déjà bien satisfait d’avoir fait un bon survol des vins de Norman Hardie, c’est avec une joie non dissimulée que je vois arriver sur le comptoir de dégustation une bouteille de ce Cabernet Franc tout récemment embouteillé. Le vin que je préfère, mon coup de cœur répété parmi ses vins. Couleur foncé, nez explosif de fruits, finement épicé, juteux et savoureux en bouche, un délice! C’est avec un intérêt renouvelé que j’ouvrirai quelques bouteilles de ce vin au cour de l’année qui vient. Excellent.

Fait de Cabernet Franc dont les fruits proviennent de parcelles louées dans les environs du vignoble de Norman Hardie. Élevage en barriques de chêne français pour une période de 10 à 12 mois. Fait 11,9% d’alcool

Comment poursuivre une visite qui a déjà apporté son lot de satisfaction? Avec une dégustation sur fût! Une première pour moi, exercice que j’ai trouvé très instructive…

La visite se poursuit donc avec Sean. Nous descendons au chai et nous y goûterons aux Chardonnay, Pinot Noir et Cabernet Franc en cour d’élevage. Les parcelles sont élevées en barriques distinctes, ce qui ajoute à l’expérience puisque la différence est souvent marquée entre elles. La fermentation ayant lieu dans certains fûts, mais pas dans tous, nous avons droit à différentes étapes de l’évolution d’un vin lors de son élevage. Du fruit vibrant au vin dans une phase ingrate de la fermentation, nous avons tout goûté! Une excellent façon d’en apprendre plus, mais en même temps permet d’imaginer le casse-tête requis pour faire l’assemblage des vins des différentes parcelles pour certaines cuvées!

IMG_4769_300

Un gros merci à Sean et à Norman Hardie qui, malgré son absence, partageait sa passion au travers de ses vins, mais aussi des gens présent sur place tous rassemblé autour de bons vins! Nous avons terminé notre journée sur une plage donnant sur le Lac Ontario, du Pinot du County dans nos verres et un excellent pique-nique. Le bonheur quoi!

IMG_4779_300

Site internet de Norman Hardie : http://www.normanhardie.com/

L’agence qui les représente au Québec : https://importationsdamejeanne.squarespace.com/

***

Wine is all about passion and surprises. It happens sometimes that one can fell for the charm of wines of some producer that literally put his love for wine in each of his bottle so us, wine lover, thirsty and curious and always looking to find good wine!

For the few last years, I’ve been enjoying Norman Hardie’s wines, either the whites or the reds, but always had a special thing for his Cabernet Franc…

Last trip to Prince Edward County dates back to 10 years ago, a time when Norman Hardie was planting his vines. Now the vines have aged and many vintages have past and now a nice range of grape variety are planted there / sourced from Niagara, it was time to visit again! That was the start of a family camping trip to the close Ontario state park of sandbanks and a way to step by, visit the winery (have one of the renown pizzas cooked in a wood fired oven there) and taste some good wines!

With my familly and friends, we went there, started of course with pizzas (not joking, they’re incredibly tasty, have some if you stop by!) and a glass of County and Niagara Pinot Noir. Really interesting to drink them side by side.

Sadly Norman was on a business trip to be part of the « Terroir talk » event to showcase his wines, we couldn’t meet him. I have instead met my friend Sean, part of Norman Hardie’s family since 2007 as an cellar assistant. He brought us through the tasting of the wines sold at the boutique and some also available at the LCBO (liquor and wine store monopoly in Ontario). Living in Toronto, he comes quite often during his weekends to help in the vineyard, in the cellar, in the tasting room where we met him to taste the wines currently available…

Now, let’s talk about the wines:

Norman Hardie Riesling VQA Ontario 2013

Green apple flavors, minerals, fresh with a good acidity level that brings an enjoyable side to it, and a finish on lime notes. Quite better than the 2012 for me since the latest was less balanced and had an aggressive acidity (tasted the 2012 Riesling previously)

Blend of fruits from Niagara (Vineland, 18 years old vines) and from the vineyard from Prince Edward County, 60% coming from Niagara and 40% from the County. Aged in stainless tanks. Alcohol level of 10.8%

Norman Hardie County Chardonnay Prince Edward County 2013

Charming and round Chardonnay wine, slightly creamy with flavors of candied lemon and salty caramel, with gentle oak, clay soil minerality.  Despite its roundness, the acidity still balances the wine and is not heavy at all.

Made of Chardonnay from few vineyards in the County. Aged 10-12 months in French oak barrels, 30% being new. No sulfur added. Alcohol level of 12,2%

Norman Hardie Chardonnay Niagara Peninsula 2013

Brighter fresher nose than its County counterpart, but still true to the house style with its richness, depth, minerality and good acidity level. Currently have a tension that would require a year or two of cellaring to soften a little.

Chardonnay from vines planted at the bottom of a slope where there’s a similar to the County limestone soil. Aged 10-12 months in french oak barrels, 20-25% being new. Alcohol level of 12,9%

Norman Hardie County Pinot Noir Prince Edward County 2013

Clear ruby color. Nose of red berries, spices, earth. A classic Pinot Nose indeed! On the palate, beautiful fruit profile with wild red berries, red cherries, touch of sweet spices and earth. Fine and thirst quenching with bright acidity. Love it! ,

Already tasted this wine a few times since its release and this 2013 is rocking!

Made of Pinot Noir from vines planted on limestone soils. Aged in French oak barrels (25% new) for 10 months. Alcohol level of 10,9% with 4 g/l of residual sugar

Norman Hardie Pinot Noir Niagara Peninsula 2011

More classic Pinot noir style, by its color and flavors. It also have more tension in it without being severe. More structure, stays tasty and fruity. Needs a dish like grilled meat or more seasoned dish instead of a lighter one. A short cellaring time will also help to blossom. Very good.

Made of Pinot Noir. Aged in French oak barrels (25% new) for 10 months. Alcohol level of 12,5%

Norman Hardie Chardonnay Cuvée “L” Unfiltered VQA Ontario 2012

This wine have more freshness into it when compared to Norman’s other Chardonnay, with flavors of lemon, salty butter, beautiful minerality coming again from the limestone soils, with a hint of salty caramel. Light feel finish while being flavorful. Beautiful wine.

Blend of Chardonnay fruit from the County and Niagara. Total ageing of 15 months. Alcohol level of 12,4%

Norman Hardie Pinot Noir Cuvée “L” Unfiltered VQA Ontario 2012

Really fine Pinot with fruit leading the way, good limestone minerality, acidity and balance. The oak still shows from the extended ageing bringing richness to the wine. More ambitious, but well made! Excellent

Blend of Pinot Noir fruit, 70% from Niagara and 30% from the County. Ageing of 12 months in French oak barrels, then blending of the two origins of Pinot in the same barrels for another 6 months for fining the flavors. Alcohol level of 11,8%

Norman Hardie County Cabernet Franc Unfiltered 2013

I was already pleased by the visit and tasting of Norman Hardie’s wines, but full of joy I became when I saw a bottle of his newly bottled 2013 Cabernet Franc in front of me. Has I said, this is my personal favorite wine from their line-up. Darker color, explosive nose of berries, finely spices, juicy and flavorful on the palate, a delight! It’s with a renewed pleasure that I will open few of these in the months to come. Excellent.

Made of Cabernet Franc from rented vineyards near Norman Hardie’s winery. Aged in French oak barrels for 10-12 months. Alcohol level of 11,9%

Could this moment get any better? Yes, with a barrel tasting! First time ever for me, it was quite interesting…

Again, Sean will be guiding us, in the cellar this time where we tasted on barrels current harvest of fermenting /ageing Chardonnay, Pinot Noir and Cabernet Franc. Each vineyard parcels are aged individually, seeing the difference, sometimes huge one between them. Fermentation still going in some of the barrels, we did tasted wines in different stages of evolution. From vibrant fruit to yeasty less pleasant aspect of fermentation, we tasted them all! An excellent way to learn more, but again makes me think about what puzzle this should be to blend them all the barrels at the end of the ageing process!

A huge thank to Sean for the visit and tasting and to Norman Hardie, while not being there, was still sharing his passion through his wines, but also through the people there gathered around good wines.

After the visit, we ended that day on a beach on the Ontario Lake with a glass of Pinot from the County in our hands and good meal in the other one. Almost felt like paradise!

Georges Duboeuf– l’Homme et ses vins

Dégustation de produits de Georges Duboeuf – l’Homme et ses vins…

Georges Duboeuf.docx

Début avril ont été conviés des gens des médias, dont des blogueurs, afin d’assister au dévoilement du nouvel habillage de certains vins du célèbre Georges Duboeuf. M. Duboeuf en personne animait la dégustation avec le support de l’équipe des Vins Philippe Dandurand, dans les bureaux desquels avait lieu l’événement.

Je dois tout d’abords avouer ne pas être d’emblée un fan de ce type vin (lire le Brouilly dont c’était la « fête » – parce que je raffole des vins du Beaujolais autrement) et c’est surtout la curiosité qui m’a poussée à assister à cet événement, pour rencontrer l’homme derrière les vins et surtout faire un survol d’une partie de la gamme de vins offerts sous le nom Georges Duboeuf pour avoir un meilleur aperçu de ce qui est fait chez eux. Et j’ai été surpris par certains produits !

Les vins goûtés :

Georges Duboeuf Beaujolais rosé 2014 (20,25$)

Couleur saumon léger. Arômes d’orange sanguine, de fleur, de fraise, acidité moyenne et relativement goûteux. Parait sec. Bien. (87)

Fait de Gamay noir à jus blanc, élevage en cuve inox. Fait 12,5% d’alcool.

 

Georges Duboeuf Saint-Véran 2012 (21,70$)

Peu coloré. Saveurs de citron, de pierre, petite touche saline, d’herbe. Niveau d’acidité moyen et pointe sucrée en finale. Bien (87)

Fait de Chardonnay à 100%, n’a pas vu la barrique. Fait 13% d’alcool

Georges Duboeuf Brouilly 2013 (20,25$)

Le fameux Brouilly! De couleur relativement sombre. Nez de fleur, de fruits noirs, plutôt joli, mais simplet. En bouche, ensemble peu concentré, sur le fruit, la fleur et une finale qui tombe rapidement. Sans jouer sur mes préjugés sur ce vin, ce n’est pas mauvais, mais une autre fois « bof » (86)

Produit créé pour le marché québécois/canadien qui constitue toujours le plus grand marché pour ce vin au niveau mondial (quelques pays seulement en achètent autre que le Canada). Fait de Gamay Noir à jus blanc, macération semi-carbonique, élevage en cuve et fait 12,7% d’alcool.

Georges Duboeuf Côte de Brouilly 2012

Georges Duboeuf Côte de Brouilly 2012 (18,25$)

Vin foncé, plus de profondeur au nez et en bouche lorsque comparé au Brouilly, pointe minérale, un peu sec, sa structure transparait ainsi que des saveurs d’épices en finale. Bien+ (88)

Fait de Gamay Noir à jus blanc, macération semi-carbonique, élevage en cuve et fait 13% d’alcool.

Georges Duboeuf Morgon 2011

Georges Duboeuf Morgon 2011 (19,25$)

Belle couleur rubis sombre. Nez de baies mélangées, d’épices, de terre, de fleurs, de noyaux de cerises. En bouche, belle présence, c’est poivré, ample, il y a de la fraicheur, de l’acidité et ne faiblit pas en finale. Beau produit offert à bon prix. Très bien (90)

Fait de Gamay Noir à jus blanc, macération semi-carbonique, élevage en cuve et fait 13% d’alcool. Vendu à 1$ de moins que le Brouilly, toute une aubaine et le meilleur vin présenté à cette dégustation selon mes goûts. Vaut son prix, mais surtout l’essai vs le Brouilly. Gagne à être connu!

Georges Duboeuf Moulin-à-vent Clef du Bief

Georges Duboeuf Moulin-à-vent Clef du Bief (25,50$)

Vin bien foncé, plus près du grenat. Arômes et saveurs de fruits noirs, surtout la mûre, de terre, d’épices, un peu de caramel et de chêne, belle mâche en bouche, structuré, assez long et petite pointe de chaleur en finale. Le vin le plus impressionnant de la vague de vins présentés. Très bien (90)

Cuvée qui n’est pas faite à tous les ans, jouant selon la qualité des millésimes. Fait de Gamay Noir à jus blanc, éraflé à 50% seulement, élevage en partie en fûts de chêne français (de un à trois usages). Fait 13% d’alcool.

Georges Duboeuf Fun Réserve Chardonnay Vin de Pays d’Oc 2012 (16,25$)

Vin avec au nez des arômes citron, de fleurs, petite pointe de vanille, de pain frais, saveurs similaires en bouche avec une acidité assez vive et une pointe de thé orange pekoe. Bien (87)

Fait de Chardonnay, élevage majoritaire en cuve, une partie seulement en fûts de chêne. Fait 13,5% d’alcool.

Georges Duboeuf Fun Réserve Cabernet-Sauvignon Vin de pays d’Oc 2012 (15,95$)

Profil sur le fruit épicé, de cerise, touche végétale, épices encore, de la viande, un peu sec et pointe d’amertume en finale. Bien (87)

Fait de Cabernet-Sauvignon, élevage en cuve inox et fûts de chêne. Fait 13% d’alcool.

Merci encore à Vins Philippe Dandurand et M. Duboeuf pour l’opportunité offerte.

Le site internet de Georges Duboeuf : http://www.duboeuf.com/

Le site de l’agence Vins Philippe Dandurand : http://vinsdandurand.com/

Ah oui, le nouvel habillage du Brouilly (j’ai presque oublié), le voici :

Georges Duboeuf Brouilly 2013

***

Georges Duboeuf wine tasting – a man and his wines…

At the beginning of April were invited people of the medias and bloggers to attend the reveal of the new labelling of some wines from the renown Georges Duboeuf. He was leading the tasting with the support of Vins Philippe Dandurand’s team in their offices.

I have to admit at first that I’m not a huge fan of his wines, especially the renown Brouilly (but I am of Beaujolais in general) and that curiosity was the main reason I accepted the invite, to meet the man and have a better understanding of its winemaking principals and taste a part of what’s available on the shelves under the name of Georges Duboeuf. I did have some surprises !

We tasted these wines :

Georges Duboeuf Beaujolais rosé 2014 (20,25$)

Light salmon pink color. Aromas of blood orange, flowers, strawberries, medium acidity level and quite tasty. Felt dry. Good (87)

Made of Gamay, aged in stainless steel tanks. Alcohol level of 12,5%

 

Georges Duboeuf Saint-Véran 2012 (21,70$)

Lightly colored. Flavors of lemon, rocks, salty touch, grass. Medium acidity and a hint of sugar in the finish. Good (87)

Made of Chardonnay, haven’t seen oak. Alcohol level of 13%

Georges Duboeuf Brouilly 2013 (20,25$)

The highly known Brouilly ! Quite dark colored. Nose of flowers, black berries, pretty but simple. On the palate, not really concentrated, fruit forward, flowers and a finish that ends quickly. No intention of bringing my prejudice on this particular wine, it is not a bad wine, but just “meh”. (86)

Created for the Canadian mark (more specifically Québec) which is still the biggest buyer for this wine (only few other countries sells this wine other than us). Made of Gamay, semi-carbonic maceration, aged in stainless tanks. Alcohol level of 12,7%

Georges Duboeuf Côte de Brouilly 2012 (18,25$)

Darker wine, more depth on the nose and palate when compared to the regular Brouilly, slightly mineral, dry, structure shows and flavors of spices on the finish. Good+ (88)

Made of Gamay, semi-carbonic maceration, aged in stainless tanks. Alcohol level of 13%

Georges Duboeuf Morgon 2011 (19,25$)

Nice dark ruby color. Nose of mixed berries, spices, earth, cherry stone. On the palate, good showing, peppery, mouth coating, freshness, good acidity and does not fade on the finish. Beautiful and well-priced. Very good (90)

Made of Gamay, semi-carbonic maceration, aged in stainless tanks. Alcohol level of 13%. Sold a dollar less than the Brouilly, this is a deal and my personal favorite from this tasting. Worth the price, but even more worth the try especially against the Brouilly. Gain to be known.

Georges Duboeuf Moulin-à-vent Clef du Bief (25,50$)

Dark garnet color. Aromas and flavors of dark berries, blackberries, earth, spices, caramel and a touch of oak, nice chewiness, structured, long and a hint of heat on the finish. Very good (90)

Only made in great vintages. Made of Gamay, fermented with 50% whole cluster, partly aged in oak barrels from one to three usage. Alcohol level of 13%

Georges Duboeuf Fun Réserve Chardonnay Vin de Pays d’Oc 2012 (16,25$)

Nose of lemon, flowers, vanilla, fresh bread, about the same flavor profile for the palate with high acidity and orange pekoe tea flavors. Good (87)

Made of Chardonnay, mainly aged in stainless tanks, but a part of the wine has seen oak. Alcohol level of 13,5%

Georges Duboeuf Fun Réserve Cabernet-Sauvignon Vin de pays d’Oc 2012 (15,95$)

Spicy fruit profile, cherries, hint of greens, more spices, raw meat, a little dry and some hint of bitterness on the finish. Good (87)

Made of Cabernet-Sauvignon, aged plartly in stainless tanks and oak barrels. Alcohol level of 13%

Thanks again to M. Duboeuf and Vins Philippe Dandurand’s team for the offered opportunity.

George Duboeuf - Vins Philippe Dandurand_300

Rencontre de Louis-Antoine Luyt

Rencontre de Louis-Antoine Luyt et de ses vins…

Belle journée d’automne, température idéale, le soleil est de la partie. Autour de tables de pique-nique au parc Laurier à Montréal a eu lieu cette rencontre, invitation de l’agence Rézin Sélection, avec le vigneron d’origine française Louis-Antoine Luyt, installé au Chili depuis 2006, qui nous présente un bel éventail des vins qu’il élabore en collaboration avec des cultivateurs de qui il achète les raisins qui sont par la suite soit élevés sur place ou dans ses installations. Il fut aussi un élève de Marcel Lapierre, grand vigneron du Beaujolais.

Bon, les vins maintenant ! Plusieurs vins ont été goûtés (de brèves notes suivent ci-dessous), mais seulement deux parmi ceux-ci ont pu voir mon entière « attention » et ont été dégustés sur une plus longue période (Huasa 2011 et le Carignan Legno Duro 2013).

L-A Luyt Huasa_2 2011

Clos Ouvert Vino Puro Huasa 2011

 Le vin est de couleur rubis mât et colle aux parois du verre. Nez sur le fruit rouge avec un côté légèrement animal, un soupçon de vernis, mais aussi de la terre mouillée. En bouche, beaucoup de fruits, une gourmandise balancée par un aspect rustique de viande crue, d’épices chaudes et un côté terreux et minéral. Bien différent de ce que j’ai l’habitude de boire et c’est tant mieux !

Fait de Pais à 100% de vignes de 300 ans. Élevage de 12 mois en barrique et fait 13% d’alcool.

L-A Luyt Black Pinot 2011

Louis-Antoine Luyt Tinto Chileno Quenehuao Cuvée Mathilde Black Pinot 2011

Le vin est rouge / rosé et légèrement trouble. Arômes de fruits, melon d’eau et de terre. Fait full nature ! Un peu moins apprécié que les autres cuvées.

Fait de Pinot noir à 100% de vignes de 20 ans. Élevage du vin fait en cuve. Taux d’alcool de 13,5%

Clos ouvert Primavera 2012

Clos Ouvert Vino Puro Primavera 2012

Le vin est un brin rustique, mais ne manque pas de charme avec sa trame fruitée, une belle acidité et de la fraicheur.

Fait de 35% Pais, 35% Carignan, 15% Cinsault, 10% Cabernet Sauvignon, 5% Syrah Merlot de vignes de plus de 200 ans. Élevé en cuve, le vin fait 14% d’alcool.

Clos Ouvert Vino Puro Primavera 2010

Le côté animal et rustique perçu dans le 2012 est mieux intégré ici et le fruit un peu plus serré. Toutefois, aussi délicieux ! Agréable de voir ce que 2 ans a fait à un vin de cette cuvée.

Fait de 35% Pais, 35% Carignan, 15% Cinsault, 10% Cabernet Sauvignon, 5% Syrah Merlot de vignes de plus de 200 ans. Élevé en cuve, le vin fait 14% d’alcool.

L-A Luyt Legno Duro 2013

Louis-Antoine Luyt Tinto Chileno Truquilemu Cuvée Mathilde Carignan Legno Duro 2013

De couleur sombre et violacé. Nez puissant sur le fruit noir, bonne dose d’épices. En bouche, c’est soyeux mais juste assez structuré, sur le fruit et les épices et d’une bonne longueur. C’est clairement amélioré avec plus d’aération en affichant encore mieux le côté fruité, un peu cuit certes, mais au final, jamais je n’aurais cru qu’un vin fait de Carignan aurait une telle fraicheur.

Fait de Carignan à 100% de vignes de 70 ans. Élevage en barrique et en cuve (50/50) et fait 13,9% d’alcool.

Les vins ont été goûtés dans un verre Spiegelau Expert tasting.

***

An english version will be posted soon…

Visite du Vignoble le Domaine du Fleuve, Varennes

Dans le cadre de ce blogue, je m’engage à boire un produit du Québec une fois par mois (et plus si l’occasion s’y prête) pour encourager la consommation des produits d’ici. Afin d’aller dans ce sens, je suis allé visiter le Vignoble du Domaine du Fleuve situé sur les rives du Fleuve Saint-Laurent, à Varennes sur la rive-sud de Montréal.

Domaine du Fleuve Blanc Réserve, Varennes 2013

Le vin est clair avec de légers reflets verts. Au nez, arômes de citron, pamplemousse rose, de roche mouillée et un rien de sapinage. En bouche, une belle acidité et une bonne tenue mélangé aux arômes de citron, d’agrumes et ce côté minéral / poussière de roche rendent ce vin plutôt agréable (suis repartie avec une bouteille !).

Le vin est composé de Riesling, Pinot Gris et Chardonnay, tous de jeunes vignes du Domaine. Élevage en cuve inox pour environ un an. Fait 12,5% d’alcool.

*Un article plus complet sur ma visite est à venir…

*****

For this blog, I’ve decided to drink once a month a wine from the Province of Québec (more if doable) to support local wine business. To go in that way, I did a visit of the Domaine du Fleuve Vineyard located on the side of the Saint-Laurent River in Varennes, on Montréal’s South Shore.

Clear wine with green highlights. Nose of lemon, grapefruit, wet stone and pine tree. On the palate a nice acidity and a good presence pairs well with lemon and citrus fruits flavors along with a nice minerality / crushed rocks. Liked it enough to buy a bottle to open at home!

Made of Riesling, Pinot Gris and Chardonnay from young vines from the Domaine. Aged in stainless tanks for about a year. Alcohol level of 12,5%

*A complete article is in the making for this visit

Quelques photos prises lors de ma visite / pictures from my visit:

Vignes de Pinot Noir vines

Pinot Noir

Vignes de Chardonnay vines

Chardonnay

Vignes de Gewurztraminer vines

Gewurztraminer

Utilisation de barriques de chêne français pour l’élevage des vins rouges / french barrel for red ageing only

photo 1